Quels éclairages et quels luminaires pour votre chambre ?

Bien éclairer une chambre ne s’improvise pas. Pour un résultat optimal, tout doit être bien réfléchi et précisément défini : modèles de luminaires, nombre et disposition des points lumineux, puissance des lampes… Nos conseils pour concevoir un éclairage qui s’adapte à tous les moments de la journée et à toutes les utilisations possibles de cette pièce.

Quels éclairages et quels luminaires

Bien éclairer une chambre : les principes de base

  • Prendre en compte le niveau d’intensité lumineuse recommandé par l’Association française de l’éclairage, soit 100 lux pour une chambre d’adulte et 300 lux pour une chambre d’enfant.
  • Définir, en fonction de ce niveau d’intensité et de la superficie de la chambre, le nombre de points lumineux nécessaires. Multiplier les sources de lumière vous permettra par ailleurs d’adapter facilement la quantité de lumière artificielle nécessaire en fonction de l’heure de la journée et de l’usage du moment. 
  • Veiller à installer 3 types d’éclairage : un éclairage général, des éclairages fonctionnels - localisés aux endroits où le besoin en lumière est le plus important - et un éclairage d’ambiance.
  • Pouvoir piloter les différentes sources lumineuses indépendamment les unes des autres. L’installation d’un variateur, d’un va-et-vient, d’interrupteurs sans fil… est essentielle pour une utilisation confortable des divers luminaires. Le variateur permet d’adapter l’éclairage aux besoins du moment ; le va-et-vient, d’éteindre l’éclairage principal de la chambre depuis votre lit ; l’interrupteur sans fil, de commander une suspension, un lampadaire, une applique… depuis n’importe quelle partie de la pièce.
  • Privilégier les lampes qui procurent des lumières douces et chaleureuses.

L’éclairage principal : plafonniers et suspensions

Dans une chambre, l’éclairage principal (général) doit être suffisamment puissant et homogène pour baigner de lumière l’ensemble de la pièce. Cet éclairage est généralement assuré par un seul point, de préférence un plafonnier, si possible raccordé à un variateur de lumière. Celui-ci permet de jouer sur l’intensité lumineuse et de passer d’une lumière tamisée, pour se détendre, à une lumière plus franche, pour travailler, jouer ou s’habiller. Et vice versa.

Comme son nom l’indique, le plafonnier se fixe au plafond. Il se choisit en fonction de la décoration, de la taille et de la forme de la pièce.

Selon la superficie et la hauteur sous plafond, plusieurs solutions s’offrent à vous. Si la hauteur est standard (2,50 m), optez pour un modèle collé au plafond afin d’éviter d’être gêné lorsque vous passez dessous. Et si la chambre est petite, préférez un modèle dont le diamètre est de 30 cm maximum. A l’inverse, si elle dispose d’une grande superficie équipez-la avec un plafonnier de 50 cm de diamètre minimum, voire un plafonnier rectangulaire XXL si la chambre est tout en longueur.

Dans le cas où la chambre bénéficie d’une grande hauteur sous plafond (au moins 2,80 m), par exemple dans les appartements anciens, vous pouvez vous orienter vers une suspension ou un lustre. Placez-la au centre du plafond, pour ne pas entraver l’ouverture des portes, et veillez à ce qu’elle ne descende pas à moins de 2,15 mètres du sol, afin de pouvoir circuler librement. Bien sûr, plus la chambre est grande, plus la suspension pourra être imposante, voire magistrale. Côté design et matériaux, l’offre est vaste : en métal, en porcelaine, en verre, en rotin, coloré ou naturel, avec une ou plusieurs ampoules, avec ou sans abat-jour… Ce qui permet de s’adapter à tous les styles d’intérieur : modernes, classiques, graphiques, épurés ou pop.

Pour un plafonnier comme pour une suspension, privilégiez des lampes halogènes ou fluo-compactes, diffusant une lumière d’une couleur blanc chaud et d’une intensité entre 100 et 300 lux.

 

Un doute? votre artisan est là pour vous aider.

Contacter un artisan

plafonnier chambre

L’éclairage d’appoint : lampadaires, appliques et lampes de chevet

Pour l’éclairage d’appoint (fonctionnel), il convient de multiplier les sources lumineuses. Le nombre de points lumineux et le type de luminaire nécessaires dépendront de l’aménagement de la pièce et de l’utilisation de celle-ci.

Dans l’espace couchage, prévoyez une lampe de chevet si le lit est simple, et une de chaque côté du lit s’il est double. Afin de disposer d’un éclairage suffisant pour lire une fois couché, positionnez les lampes de chevet à bonne hauteur des yeux, c'est-à-dire à environ un mètre du sol. Et pour un confort optimal, choisissez des abat-jour qui laissent filtrer la lumière et des ampoules diffusant une lumière d’un blanc chaud pour pouvoir lire sans vous fatiguer les yeux.
A la place des traditionnelles lampes à abat-jour, vous pouvez opter pour des lampadaires liseuses. Orientables, ils permettent de disposer localement d’un faisceau de lumière.

 

Un architecte d'intérieur peut vous conseiller

Contacter un architecte


Enfin, si la chambre est petite ou s’il n’y a tout simplement pas la place d’installer de tables de nuit ni de lampadaires, faites poser des appliques murales, de part à d’autre du lit, à environ 1,65 mètre du sol. Ces luminaires permettent en outre de diffuser une lumière douce et chaleureuse, parfaite dans une chambre à coucher. Autre solution « gain de place » très tendance : les ampoules nues suspendues de chaque côté du lit, qui ont l’avantage d’offrir une décoration aérienne et originale.
Si la chambre dispose d’un espace de travail, l’idéal consiste, bien sûr, à positionner le bureau face à une fenêtre afin de bénéficier le plus possible de la lumière naturelle. Ceci étant, en fonction de la météo et de l’heure de la journée, cela peut ne pas être suffisant pour y voir clair et travailler confortablement. Il est donc essentiel de prévoir un éclairage artificiel complémentaire adapté. Pour ce faire, choisissez une lampe de bureau à tête orientable et bras articulé. Si vous travaillez sur ordinateur, positionnez-la à proximité de l’écran, soit sur le côté (à gauche si vous êtes droitier, à droite si vous êtes gaucher), soit derrière. Pour les ampoules, privilégiez celles dont la température de couleur se rapproche le plus possible de la lumière naturelle, c’est-à-dire un blanc chaud. Et veillez à ce que l’intensité soit suffisante (environ 500 lux).

Enfin, dans un angle de la pièce, installez un lampadaire. S’il est destiné à équiper un coin lecture ou travaux manuels, choisissez un modèle directionnel ou dont la hauteur est réglable et placez-le à côté d’un fauteuil. Vous pourrez ainsi bénéficier de toute la lumière nécessaire pour lire, coudre, tricoter… Si ce luminaire vient en remplacement d’un plafonnier et assure l’éclairage général, préférez un modèle à arc, typique des années 1970 et très tendance. Enfin, dans le cas où vous souhaitez pouvoir bénéficier d’un éclairage soit ponctuel soit d’ambiance en fonction du moment de la journée, optez pour un lampadaire à plusieurs bras ou à halogène équipé d’un variateur.
 

éclairage chambre

L’éclairage d’ambiance : spots et LED

Dans une chambre, pour l’éclairage d’ambiance, tournez-vous vers les spots et les rubans LED. Les premiers, équipés d’ampoules peu puissantes, peuvent être installés dans les niches d’une cloison ou sur un côté du plafond, en étant orientés vers le mur adjacent. Les seconds se posent principalement en hauteur, tout autour de la pièce, sur des moulures ou des corniches. 
S’ils permettent de créer une atmosphère intime et chaleureuse, ces systèmes d’éclairage indirect ne pardonnent aucun défaut de surface. Avant d’imaginer ce type d’aménagement, il faudra donc faire la chasse aux murs et au plafond mal poncés, aux plaques de plâtre mal jointoyées, aux calicots qui apparaissent en surépaisseur, etc. 
Dans un cas comme dans l’autre, privilégiez la qualité, synonyme de durabilité. Ce conseil vaut pour les spots, les rubans, mais également pour le transformateur, les rubans étant alimentés en 12 ou en 24 volts.

Les conseils de l'expert L'Artisan

Une installation électrique ne s’improvise pas. Si vous faites réaliser ces travaux par un professionnel du bâtiment, sachez qu’il doit être titulaire d’une habilitation « électricité ».

L'Artisan

Vous avez un projet chambre ?

  • Obtenez gratuitement
    4 devis

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons les artisans qualifiés pour réussir vos travaux.

    Je trouve
    mon artisan
  • Des idées
    pour concevoir
    vos projets

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons le décorateur d'intérieur ou l'architecte pour imaginer votre projet.

    Je trouve
    mon architecte
  • Bénéficiez d'un
    accompagnement de A à Z

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons un Coach Travaux pour vous guider tout au long de votre projet.

    Je trouve
    mon coach travaux