La création d'un escalier dans les combles

L’aménagement des combles implique qu’ils soient accessibles depuis un escalier les desservant. Cela induit une modification ou une création du plancher et dicte l’agencement du nouvel espace. Il faut donc se poser les bonnes questions avant de se lancer et de créer un escalier pour accéder aux combles !

escalier dans les combles

Où placer l’escalier ?

Dans un projet d’aménagement des combles, l’escalier est un point important. C’est lui qui va permettre d’accéder à l’étage supérieur, et son choix comme son implantation demandent réflexion. Dans une maison déjà construite, lorsque l’escalier pour les combles existe déjà, le remplacer est un jeu d’enfant. Mais s’il n’y a aucun escalier à l’horizon, il faut l’implanter. Dans ce cas, soyez méthodique. En effet, il est indispensable de prendre en compte l’impact de l’implantation d’un escalier sur l’agencement des différents niveaux et la surface habitable. Quelle pièce va être amputée des quelques mètres carrés prochainement occupés par l’escalier ? L’endroit est-il adapté à la création d’un escalier ? La structure le permet-elle ? Une fois que tous les doutes sont levés et que vous avez trouvé l’emplacement idéal, il faut prendre en compte les travaux induits.

Trémie : modification ou création, même combat !

La trémie est un vide réservé dans un plancher pour le passage de l’escalier. Celle-ci doit être dimensionnée en fonction de l’escalier que vous avez choisi : échelle de meunier, escalier escamotable, escalier en colimaçon... Si ce n’est pas le cas, vous serez contraint de choisir un escalier qui peut se révéler peu pratique ou simplement ne pas convenir esthétiquement. Le mieux est alors de prévoir soit la modification soit la création de cette trémie. Ce type de travaux implique une intervention sur la structure du plancher pour créer un chevêtre (cadre en bois porteur). Dans le cas d’un plancher en bois, peu importe le sens des solives : certaines devront être coupées et reprises sur une nouvelle poutre, elle-même fixée aux solives non découpées, mais renforcées. En présence d’un plancher béton, même motif, même punition. Un chevêtre est créé de telle sorte qu’il reprenne les charges du plancher.

 

Besoin d'un architecte pour optimiser votre espace?

Je trouve mon architecte

Tout est dans les dimensions

Le projet d’aménagement des combles focalise l’attention sur le nouvel espace : mais son accessibilité nécessite l’adaptation de l’étage inférieur. Par définition, un escalier prend de la place ! Celle-ci peut être plus ou moins importante selon le type d’escalier choisi (droit, à quart tournant, hélicoïdal, etc.). Elle peut être calculée de façon précise par un professionnel. La connaître vous permettra d’envisager les travaux induits, comme le décalage d’une cloison ou d’une porte, la modification d’une pièce, etc. L’encombrement au sol dépend de plusieurs facteurs, notamment de la hauteur sous plafond et de l’échappée – la hauteur de passage libre à l’aplomb de la trémie, qui doit être idéalement de 2,1 m –, en fonction de la taille et du nombre de marches qui sont dictés par des règles strictes garantissant un confort d’utilisation.

Les conseils de l'expert L'Ingénieur

Un escalier doit être dimensionné grâce à la formule « de Blondel ». Elle définit le nombre de marches, leurs dimensions, la longueur et l’angle. Il faut que la somme de 2 hauteurs de marche plus 1 largeur soit entre 60 et 64 cm.

L'Ingénieur

Des travaux de maçonnerie ?

Si votre escalier n’est pas autoportant (un escalier est dit autoportant si sa forme suffit à elle seule à assurer sa stabilité), il doit être nécessairement appuyé sur un mur. Comprenez que celui-ci doit pouvoir supporter une charge supplémentaire qui variera selon le matériau choisi ! En présence d’un mur extérieur, ou d’un mur porteur, accolé à l’escalier, aucun souci. Celui-ci peut largement le soutenir. En l’absence de paroi suffisamment solide, la solution consiste à créer des appuis (poteaux ou mur). Profitez-en pour prévoir la création de rangements sous l’escalier.

Escalier : une affaire de pro

Pour le calcul de l’encombrement, faites confiance au professionnel qui dispose de tous les outils. En revanche, en ce qui concerne les travaux sur la trémie, rapprochez-vous d’un architecte, d’un ingénieur structure ou du bureau d’études qui collabore avec votre maçon ou votre charpentier. Eux seuls sont en mesure de vous conforter dans la faisabilité du projet et d’apporter la technique d’isolation adéquate. Ils ont l’obligation de vous présenter et de vous expliquer la fameuse note de calcul. En prime, vous serez couvert par leur assurance décennale.

Penser au bruit de l’escalier à l’usage

Généralement en bois, un escalier répercute les impacts de pas lorsqu’on l’empreinte. Afin de limiter ces bruits dits solidiens, demandez à votre artisan de renforcer l’isolation phonique des parois à l’aide de laine de verre et de plaques de plâtre phoniques. Si vous disposez d’un parquet à l’étage, l’idéal est de faire déposer les lames du parquet pour placer de la laine de verre entre les solives. Excellent isolant phonique, la laine minérale atténuera les bruits d’impact dans l’escalier et leur répercussion au niveau du plancher d’étage. Afin de limiter le plus possible la propagation du bruit, l’escalier et les lames du parquet seront fixés en intercalant une bande résiliente entre l’escalier et la trémie et entre les lames de parquet et les solives. En procédant ainsi, vous gagnerez aussi en confort acoustique dans les pièces du bas.

Vous souhaitez aménager vos combles?

  • Obtenez gratuitement
    4 devis

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons les artisans qualifiés pour réussir vos travaux.

    Je trouve
    mon artisan
  • Des idées
    pour concevoir
    vos projets

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons le décorateur d'intérieur ou l'architecte pour imaginer votre projet.

    Je trouve
    mon architecte
  • Bénéficiez d'un
    accompagnement de A à Z

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons un Coach Travaux pour vous guider tout au long de votre projet.

    Je trouve
    mon coach travaux