Quel escalier choisir pour vos combles ?

En plus de son côté fonctionnel, l’escalier est un élément à part entière de l’aménagement. Décoratif, il doit se fondre dans son environnement et le style de la maison. Le matériau employé, son encombrement, son usage, sont autant de paramètres à prendre en compte.

Quel escalier choisir pour ses combles

Les bonnes questions

Un escalier, ça se voit ! Son volume l’impose comme un élément qui doit être aussi pratique que décoratif. À l’heure du choix, les paramètres à prendre en compte sont nombreux et corrélés. La forme de l’escalier dicte son encombrement, le matériau impose un style ! Pour choisir, la méthode consiste à répondre à différentes questions. Commencez par évaluer la zone où sera installé l’escalier. Faites un relevé du volume en notant la largeur de la trémie, la longueur disponible jusqu’au premier obstacle (mur, cloison, fenêtre...), la hauteur sous plafond, etc. Cette étape est primordiale pour savoir si l’escalier pour les combles que vous envisagez peut convenir tout en étant confortable. Sa forme dépend du volume disponible, mais aussi de son usage. Les combles aménagés seront-ils utilisés de temps à autre ou au quotidien ? Par des adultes ou des enfants ? Par la suite, définissez le matériau qui correspond à vos goûts et à votre intérieur.

La forme de l’escalier dicte son encombrement, le matériau impose un style !

Les différents types d’escaliers

Il existe des escaliers de toutes formes, chacun présentant avantages et inconvénients. Les connaître permet d’éviter les surprises, et surtout de conforter vos envies. Gardez également à l’esprit que tous les escaliers sont proposés dans des dimensions standard, mais peuvent être commandés sur mesure.

 

L’escalier droit

Standard, simple à concevoir, abordable, l’escalier droit est souvent celui auquel on pense en premier. Néanmoins, c’est le modèle qui nécessite le plus de recul et la trémie la plus grande. À défaut, il sera raide (marches hautes et petit giron) ce qui implique des efforts importants à la montée et une petite prise de risque à la descente. Avantage indéniable de l’escalier droit : lorsqu’un meuble ou un objet volumineux doit être monté ou descendu, cela reste très simple.

 

L’escalier quart tournant ou deux quarts tournant

Ce type d’escalier comporte un ou deux angles à 90° (le tournant). Il est souvent préféré à l’escalier droit pour des raisons de place. Nécessitant moins de recul, l’espace est optimisé, surtout que la partie tournante peut être située, au choix, en bas, en haut ou au milieu. Pour l’esthétique, vous aurez le choix entre :

  • Un escalier avec palier, qui dissociera deux volées droites, ou avec virage.
  • Un escalier avec des marches « balancées » ou « rayonnantes ».

Pour les marches dites « balancées », les plus répandues, l’amorce du virage se fait progressivement, le confort à la montée est donc préservé. Pour les marches « rayonnantes », le virage est assez soudain et les marches deviennent étroites au collet (à l’opposé du côté le plus large).

 

L’escalier hélicoïdal

Autrement dénommé « en colimaçon », l’escalier hélicoïdal est, de loin, le moins encombrant. Bien que très esthétique et parfait dans un intérieur contemporain, il fait rarement partie des premiers choix parce que souvent étroit, d’un confort relatif et compliquant le transport des meubles d’un étage à l’autre. Malgré tout, il est autoportant. C’est son fût central qui supporte les marches, pas besoin de mur pour le soutenir.

 

Besoin d'un architecte pour vous aider dans votre projet?

Je trouve mon architecte

Bon à savoir

D’autres solutions existent. Pour d’exceptionnelles ascensions ou par manque de place, les escaliers type « échelle de meunier » ou « à pas japonais » (demi-marches) peuvent convenir. Attention, ils restent raides ! Pour les intérieurs design, les marches suspendues peuvent être retenues, mais doivent être solidement ancrées dans un mur maçonné.

Quel matériau choisir ?

  • Souvent, on pense au bois pour un escalier. Très apprécié pour son côté chaleureux, ce modèle offre une grande variété d’essences (pin, chêne, etc.) et la possibilité de personnalisation. Vernis, huile, peinture, tout est envisageable. Petit bémol : le bois réclame un entretien régulier.
     
  • Le métal s’impose de plus en plus dans nos intérieurs. Plus contemporain, apportant un style industriel, il est très facile à travailler et visuellement plus léger. Un escalier métallique se fond aussi bien dans les maisons traditionnelles que contemporaines. Notez que ces deux matériaux se marient parfaitement. Nombreuses sont les réalisations qui mixent une structure en acier avec des marches en bois.
     
  • Le choix ne se résume pas à ces deux matériaux. Vous pouvez choisir le béton pour un escalier massif, mais extrêmement solide, le verre pour un escalier ultra design, ou encore la pierre pour un cachet unique.

Pour un escalier unique

La réflexion à engager pour un escalier ne se situe pas qu’au niveau de sa forme. Côté décoratif, beaucoup d’escaliers acceptent un relooking. Peinture, béton ciré, enduit, tapisserie… tout est concevable si le matériau l’accepte. La personnalisation peut également s’envisager en l’agrémentant de rangements intégrés en sous-face, de spots encastrés dans les contremarches, d’une rambarde sur mesure, etc.

La question du coût

Le prix d’un escalier est très variable. Il dépend du matériau, de la conception (standard ou sur mesure), de la configuration du lieu, de vos goûts et du temps de main-d’œuvre. Pour les budgets modestes, un escalier droit aux dimensions standard est commercialisé à partir de 300 € environ. La note peut s’envoler pour des escaliers sur mesure en bois (à partir de 1 500 € en moyenne), pour des escaliers hélicoïdaux en métal fabriqués par un métallier (à partir de 4 000 € en moyenne), voire plus de 10 000 € pour des matériaux comme le verre ou des demandes spécifiques.

Vous avez un projet de combles?

  • Obtenez gratuitement
    4 devis

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons les artisans qualifiés pour réussir vos travaux.

    Je trouve
    mon artisan
  • Des idées
    pour concevoir
    vos projets

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons le décorateur d'intérieur ou l'architecte pour imaginer votre projet.

    Je trouve
    mon architecte
  • Bénéficiez d'un
    accompagnement de A à Z

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons un Coach Travaux pour vous guider tout au long de votre projet.

    Je trouve
    mon coach travaux