L'importance d'une bonne étanchéité à l'air Pour des combles bien isolés

Pour bénéficier d’un excellent confort thermique dans les combles, il est impératif d’éliminer les infiltrations d’air en provenance de la toiture, des murs et des menuiseries. Une opération qui permettra par ailleurs de réaliser des économies d’énergie et de réduire votre consommation d’environ 20 %. 

L'importance d'une bonne étanchéité à l’air pour des combles bien isolés

Quelles obligations pour des combles étanches à l’air

Imposée par la réglementation thermique en vigueur (RT 2012) dans les constructions neuves, l’étanchéité à l’air des bâtiments est un complément indispensable à la mise en œuvre d’une isolation et d’une ventilation performantes. En revanche, si vous faites rénover votre maison, sachez qu’il n’existe aucune réglementation spécifique. Ce qui ne doit cependant pas vous empêcher de profiter des travaux d’isolation de la toiture, bien souvent insuffisante dans les maisons anciennes, pour mettre en œuvre ce type de système. Ainsi, lors de travaux de rénovation énergétique, prévoyez, avec votre artisan, la pose d’une membrane d’étanchéité à l’air afin d’éliminer définitivement les diverses infiltrations d’air, à l’origine de déperditions thermiques et, donc, d’une surconsommation d’énergie.

Les conseils de l'expert L'Artisan

Pour être efficace, l’étanchéité à l’air des combles ne doit pas se résumer uniquement à la toiture : elle concerne également les murs.

L'Artisan

Ventiler pour isoler et profiter d’un air sain

Si l’étanchéité à l’air des combles offre de nombreux avantages, elle empêche le renouvellement de l’air intérieur des anciennes constructions, où la ventilation est naturelle. C’est la raison pour laquelle elle doit être couplée avec l’installation d’une ventilation performante et maîtrisée. A ce titre, une ventilation mécanique contrôlée (VMC) permet d’une part de supprimer les problèmes liés à l’humidité et d’autre part d’assainir l’air intérieur en évacuant les polluants, comme les composés organiques volatils (COV). Préférez à un modèle simple flux, une VMC double flux, qui récupère les calories contenues dans l’air vicié extrait pour réchauffer l’air aspiré en provenance de l’extérieur.

Le rôle d’une membrane d’étanchéité à l’air

Pour assurer l’étanchéité à l’air d’une toiture, la mise en œuvre d’une membrane spéciale est nécessaire. Si leur mission première est de stopper les infiltrations d’air, les membranes d’étanchéité actuelles assurent également le rôle de pare-vapeur. On parle alors de membrane d’étanchéité à l’air hygro-régulante. Posée derrière les plaques de plâtre, cette dernière empêche, en hiver, la vapeur d’eau de circuler de l’intérieur des combles vers l’extérieur et élimine les risques de condensation au niveau de la charpente et de l’isolant. À l’inverse, en été, l’humidité contenue dans le bois de la charpente est évacuée dans l’air ambiant des combles. Pour garantir ces performances, il faut que la membrane soit posée dans les règles de l’art. Ainsi, les lés, embrochés sur des suspentes vissées aux chevrons, doivent se chevaucher sur 10 cm environ et être jointoyés à l’aide d’un ruban adhésif spécial. Pour parfaire l’étanchéité et assurer de bonnes performances énergétiques, les extrémités de la membrane sont collées (murs, plancher…) en déposant un cordon de mastic.

Les conseils de l'expert L'Artisan

L’installation de prises, d’interrupteurs ou de conduits nécessite de couper la membrane pour permettre le passage des gaines et des tuyaux. L’étanchéité à l’air est alors réalisée à l’aide d’œillets et d’une bande adhésive spécifique.

L'Artisan

Vous souhaitez faire réaliser vos travaux

Vous cherchez des artisans de confiance pour réussir tous vos travaux ?
Obtenez jusqu’à 4 devis de professionnels sélectionnés, assurés et qualifiés, sur visite.