Quel parquet choisir Pour une chambre ?

Les parquets comptent parmi les revêtements de sol les plus couramment utilisés dans les chambres. Qu’ils soient modernes ou plus rustiques, ils présentent des caractéristiques et des qualités particulièrement recherchées.

Pour mériter son appellation de parquet, ce revêtement doit posséder une couche d’usure d’au moins 2,5 mm de bois noble. Contrecollé ou massif, le parquet apporte chaleur, style et élégance, grâce à sa vaste palette d’essences et de teintes. Découvrons ensemble leurs différences, leurs points communs, leurs avantages et leurs inconvénients.

Quel parquet choisir pour une chambre ?

Bien distinguer les différents types de parquets

En matière de parquet, les goûts sont multiples. Les uns ne jurent que par le parquet en bois massif et son caractère authentique, les autres louent la facilité de pose et d’entretien du parquet contrecollé. Passons les différents types de parquets en revue.

 

Le parquet massif

 

Il est composé d’une seule et même essence de bois, et offre une résistance dans le temps incomparable (jusqu’à 90 ans pour les plus robustes). Relativement facile à entretenir, il peut être poncé en cas d’usure. Évidemment, votre sol « hérite » des qualités de l’essence que vous aurez choisie en termes de résistance à l’humidité, de dureté, de densité… Le parquet massif offre un esthétisme indéniable, mais coûte plus cher que les contrecollés. Il peut être collé, cloué et, de plus en plus, il existe des produits pouvant être installés en pose flottante. La grande variété d’essences de bois, combinée à un large choix en termes de pose ou de largeurs de lames, en fait un matériau de choix pour la décoration de la chambre. D’autant que toutes les essences sont possibles, sauf si vous disposez d’un espace d’eau dans cette pièce. Dans ce cas, il faudra opter pour des essences exotiques adaptées, comme le jatoba ou l’acacia.

Le parquet se protège de trois manières différentes : il peut être huilé, verni ou ciré. Chacune de ces protections présente des caractéristiques propres. Découvrons-les ensemble.

 

Protection des parquets

Tableau comparatif - Protection des parquets

Description

Avantages

Inconvénients

Vitrifié ou verni

Film mince, transparent et imperméable

Économique, facile d'entretien et résistant

Moins esthétique que l'huile ou la cire. Il est préférable d’utiliser un vernis récent pour éviter écaillement, jaunissement ou dureté

Huilé

Film pénétrant et non gras qui enrobe les fibres du bois

Traitement traditionnel qui donne un aspect authentique

Entretien régulier mais simple avec le renouvellement des couches d’huile tous les 6 mois

Ciré

Couche protectrice durcie à la surface qui remplit totalement les pores du bois

Finition esthétique qui reste le traitement naturel pour un parquet

Moins résistant que le vernis et d’un entretien plus délicat. En cas de taches, un ponçage est nécessaire avant la pose d’une nouvelle couche de cire

Le parquet contrecollé

 

Son prix est bien souvent plus abordable que le parquet massif. Chaque lame est composée de plusieurs couches. En surface, un parement de bois noble de 2,5 mm d’épaisseur au minimum est supporté par une âme. Celle-ci est composée d’un panneau à base de bois (panneau de fibres, de particules ou de contreplaqué) ou de lamelles de résineux. Enfin, une couche de contre-balancement en placage mince de bois complète la lame. Sa pose est dite « flottante », car elle se clipse ou se colle.

Autre intérêt du parquet contrecollé : son assemblage par rainure et languette. Ainsi clipsées les unes aux autres, les lames forment un plancher parfaitement solidaire. Avec ce type d’installation, et contrairement à la pose collée, il n’y a donc aucun risque de tacher les lames avec de la colle. De plus, il est possible de marcher sur le parquet contrecollé dès qu’il est installé. Tout comme le parquet massif, ce type de parquet est compatible avec un système de chauffage au sol.

 

Quel que soit le parquet que vous choisirez, il sera toujours posé sur une sous-couche. Choisissez-en une très performante d’un point de vue phonique, car on ne change pas un parquet tous les ans.

 

Quel parquet pour quel type de chambre ?

Si souvent l’esthétisme et le coût guident la décision, il est toujours bon d’avoir en tête quelques conseils pour faire le bon choix.

  • Si votre chambre comporte aussi une salle de bains, il y aura plus d’humidité dans la pièce. Dans ce cas, et quel que soit le type de parquet choisi, il faut veiller au choix de l’essence. Le chêne, par exemple, supporte très mal l’humidité et peut subir une dilatation ; n’oubliez pas que le bois est un matériau vivant. Dirigez-vous plutôt vers des bois exotiques (teck de plantation, bambou, ipé, jatoba, acacia) plus compatibles avec l’eau.
  • Dans une chambre d’enfant, optez pour du massif. C’est le parquet le plus adapté, car le plus résistant : il encaisse les coups et supporte les chocs. En le ponçant, vous récupérez à chaque fois un parquet comme neuf, un investissement sur le long terme qui a du bon.
  • Dans une chambre d’amis, le contrecollé, plus économique, suffit amplement. Il présente peu de risques d’usure du fait de son usage occasionnel et fera largement l’affaire.
  • Dans une chambre bureau (home office), optez aussi pour du solide, qui résistera aux déplacements d’un fauteuil sur roulettes et des meubles de rangement. Le massif est donc particulièrement approprié : il supportera sans problème toutes vos activités.

Les différents motifs de pose du parquet

  • Pose « à la française » :
    lames de longueurs et de largeurs différentes. Les rangées sont parallèles entre elles et les joints sont décalés de façon irrégulière.
  • Pose « à l’anglaise » :
    lames parallèles de même largeur, mais de longueurs différentes. Les rangées sont parallèles entre elles. Les lames d'une même rangée ne sont pas de même longueur et les joints sont décalés de façon irrégulière.
  • « Points de Hongrie » ou « parquet à chevrons » :
    lames coupées en bout. Elles sont usinées avec un angle de 45 à 60 degrés et en longueurs fixes.
  • Pose « à bâtons rompus » :
    longueurs fixes usinées de façon à être posées perpendiculairement les unes aux autres. Le petit côté d'une lame va venir s'assembler sur le grand côté de l'autre lame, perpendiculairement.

Bien choisir son essence de bois

Bien choisir son essence de bois - tableau comparatif

Essence

Résistance

Nuance

Finition

Compatible salle de bains

Acacia

Dur

Jaune à jaune verdâtre

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Oui

Bambou

Plutôt dur

Blond

Brut, verni

Oui

Châtaignier

Plutôt dur

Blond au blond foncé

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Non

Chêne

Plutôt dur

Blond

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer, vieilli

Non

Érable

Plutôt dur

Blond clair

Brut, huilé, verni

Non

Frêne

Plutôt dur

Jaune pâle à brun gris clair

Verni

Non

Hêtre

Plutôt dur

Brun jaunâtre à rosé clair

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Non

Ipé

Très dur

Brun jaunâtre à brun sombre

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Oui

Jatoba

Très dur

Brun rougeâtre

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Oui

Noyer

Plutôt dur

Blanc grisâtre à brun gris

Brut, huilé

Non

Pin

Tendre

Blond clair

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Non

Sapin / Epicéa

Assez tendre

Blond

Brut, brossé, verni, huilé, prêt à cirer

Non

L’entretien

Le parquet contrecollé est facile à entretenir. Une simple serpillière humide et un produit ménagé spécifique à ce type de support suffisent.

Quant au parquet massif, si votre artisan vous le pose brut, vous pouvez ensuite le faire huiler ou cirer. Mais cette opération devra être renouvelée régulièrement, entre une à deux fois par an, surtout s’il est très sollicité (séjour, chambre…). Vous pouvez aussi faire vitrifier votre parquet massif. Le vitrificateur ne s’applique qu’une seule fois, en deux couches minimum. L’entretien se fera alors avec une serpillière humide, mais surtout sans produit ménager pour ne pas retirer sa brillance au parquet vitrifié. En revanche, il faudra faire attention aux rayures, le vitrificateur étant sensibles à ces dernières.

artisan
Vous souhaitez faire

réaliser vos travaux

Vous cherchez des artisans de confiance pour réussir tous vos travaux ?
Obtenez jusqu’à 4 devis de professionnels sélectionnés, assurés et qualifiés, sur visite.