Salle de jeux sous combles Les bons réflexes pour un aménagement réussi

Quel plaisir de disposer d’une salle de jeux sous les combles, qui permet aux enfants de s’approprier cet espace, de limiter le désordre dans leur chambre et d’offrir un peu de tranquillité aux parents… dès lors que l’isolation phonique n’a pas été négligée !

Salle de jeux sous combles
isoler son plancher

 

Isoler son plancher pour jouer en toute tranquillité

Une salle de jeux est source de nombreux bruits : rires, cris, et surtout impacts – bruits de pas, objets que l’on déplace, jouets qui tombent au sol.

Dans cette pièce, où plusieurs enfants jouent, les décibels peuvent vite monter de 60 dB à 80 dB. Ce qui d’un côté est un jeu, devient de l’autre une nuisance sonore, qui peut se révéler très fatigante pour les autres habitants. Or la transmission directe par le plancher se révèle être la plus importante.

Pour isoler le plancher et réduire les transmissions de bruits d’impact, il faut traiter si possible le problème dans la pièce d’où provient le bruit. Plusieurs solutions s’offrent à vous : mise en œuvre d’une laine de verre ou de roche dans le plancher, réalisation d’une chape sèche ou d’une sous-couche acoustique, choix d’un revêtement de sol souple.

Pour optimiser au mieux votre isolation phonique, il faut désolidariser les murs et le sol fini en réalisant un joint souple, ce qui évitera que le bruit se propage de l’étage au RDC par les cloisons. Attention, la mise en œuvre de produits isolants destinés aux planchers peut obliger à surélever les seuils de portes ou à changer celles-ci. Si vous ne pouvez pas isoler votre plancher par le dessus, étudiez les possibilités qu’offre le plafond de la pièce située juste sous les combles.

Les produits isolants destinés aux planchers peuvent obliger à surélever les seuils de portes ou à changer celles-ci.

 

Soigner l’acoustique des murs au plafond

Les professionnels vous le diront : pour éviter la transmission indirecte des sons dans les parois du bâti, il faut penser sa pièce comme une boîte dans la boîte en isolant toutes les surfaces : murs, planchers et plafonds.

S’il est impossible de traiter le bruit au niveau de l’émission, il conviendra d’utiliser des systèmes limitant la transmission directe du bruit (en sous-face de plancher) et la transmission indirecte (doublage des parois verticales). On obtient une meilleure action en combinant les deux actions. Pour les murs, il existe des laines de verre spécialement étudiées pour l’isolation phonique et qui disposent de bonnes performances thermiques.

 

Des cloisons légères pour séparer l’espace

Une salle de jeux pour les enfants est le rêve de beaucoup de familles. Pour qu’il ne se transforme pas en véritable cauchemar pour vous, parents, vérifiez bien quelle pièce se trouvera juste en dessous de cet espace paradisiaque – pour eux. Et s’il s’agit de votre chambre à coucher, placez la salle de jeux à l’opposé dans les combles !

Si votre projet d'aménagement comprend également une chambre en enfilade, faites attention à l'acoustique des cloisons et pensez à l’isoler des pièces adjacentes ! Quelques précautions sont à prendre, car certains produits d’isolation acoustique peuvent être lourds. Veillez à la capacité des éléments du bâti à supporter ce surpoids. Pour des sols – comme ceux des combles – n’acceptant qu’une faible charge, préférez une cloison légère sur ossature métallique, composée d’une plaque de plâtre phonique et d’une âme en laine de verre trois fois plus légère qu’une cloison maçonnée.

cloison légère salle de jeux sous combles

Certains produits d’isolation acoustique sont lourds. Il faudra veiller à la capacité du plancher à supporter ce surpoids. 

une pièce inspirante et respirante

 

Une pièce inspirante et respirante

Une attention particulière devra être accordée à la qualité de l'air dans les combles, surtout si les enfants y jouent longtemps. Une isolation efficace doit être complétée par la pose d’une membrane d’étanchéité à l’air. La combinaison des deux assure un réel confort thermique et acoustique. Une fois les combles bien isolés du froid, de la chaleur et de l’air, il faut veiller à la bonne ventilation de l’espace. Outre l’ouverture des fenêtres au quotidien, si les combles en disposent, une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux avec échangeur de calories (chaleur) est recommandée pour garantir la bonne ventilation des combles et la qualité de l’air intérieur tout en préservant la maison d’une humidité excessive due à la vapeur d’eau générée par l’activité humaine. La VMC est particulièrement efficace dans un lieu équipé d’une membrane d’étanchéité à l’air, car elle n’est pas sujette aux fuites pouvant perturber ses flux d’air. Enfin, dans le cadre de vos travaux de rénovation, pensez également qu’il existe des matériaux qui détruisent les polluants de l’air intérieur, comme certaines plaques de plâtre.

Les conseils de l'expert L'Architecte

Besoin d’un devis ? Faites appel à des professionnels qui réaliseront vos travaux tout en vous faisant profiter des aides de l’État, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), en vigueur jusqu’au 31 décembre 2018.

L'Architecte

Vous souhaitez faire réaliser vos travaux

Vous cherchez des artisans de confiance pour réussir tous vos travaux ?
Obtenez jusqu’à 4 devis de professionnels sélectionnés, assurés et qualifiés, sur visite.