Tout ce qu'il faut savoir pour Bien sécuriser votre escalier

Élément décoratif de la maison, utilisé de nombreuses fois au quotidien, l’escalier reste un élément à sécuriser pour limiter les chutes. Contrôler sa structure et s’assurer que sa rampe joue bien son rôle de garde-corps et de main courante sont impératifs.

Bien sécuriser un escalier

Rampe d’escalier : tout est dans la fonction

Droit, tournant, hélicoïdal, à marches suspendues… Quelle que soit sa structure, votre escalier doit impérativement être confortable et sécurisé. À la montée comme à la descente, le risque de chute demeure, peu importe l’âge de ceux qui l’utilisent. Pour réduire ce risque et sécuriser l’escalier, deux facteurs doivent être pris en compte : le dimensionnement de l’escalier lui-même et sa rambarde. En ce qui concerne le dimensionnement, plus l’escalier est confortable, moins le risque de chute est important. Pour ce qui est de la rambarde, il faut prendre en compte de nombreux détails, tous en rapport avec sa fonction. Élément sécurisant, une rambarde se compose d’une main courante et d’un remplissage. Elle se définit comme un véritable garde-corps et doit être pensée comme tel.

Dans l’escalier, en montée comme descente, le risque de chute existe pour tous.

Sécuriser la montée

Un escalier sécurisé intègre un certain nombre de dispositifs et d’équipements de protection.

La rambarde

Bien qu’un escalier sans rambarde soit plus esthétique, il lui en faut une ! Même si la législation n’en impose pas, pas plus qu’elle n’impose de main courante, l’installation d’une rambarde permet de sécuriser l’usage de l’escalier. Pour remplir son rôle, la rambarde doit être dimensionnée pour résister aux diverses sollicitations. Chaque jour, elle subira son lot de pressions, de tiraillements, de tractions, d’assauts en tout genre. Qu’elle soit en bois ou en métal, il faut privilégier la sécurité à l’esthétique. Cela vaut pour les parties visibles comme pour les systèmes de fixation. Prenez également en compte la présence d’une personne à mobilité réduite ou d’un senior. Dans ces deux cas, la solidité de la rampe doit être au centre de toutes les attentions. Interrogez-vous sur le caractère durable de l’accessibilité de vos combles. Un système d’élévation mécanisé pourra-t-il être installé, côté mur ou côté rampe ? N’hésitez pas à solliciter les professionnels du secteur à ce sujet.

 

Le remplissage

Autre critère important : le remplissage. La rampe d’escalier n’est pas un garde-corps, mais elle joue dans la montée le même rôle, en évitant aux personnes de basculer dans le vide. Cela signifie notamment qu’entre les marches et la main courante (qui doit être au minimum à une hauteur de 90 cm), les éléments de remplissage ne doivent pas présenter des ouvertures trop importantes. Les enfants ne doivent pas pouvoir passer leur tête et leurs épaules ! En présence de barreaux verticaux, l’entraxe ne doit pas dépasser 11 cm. Dans le cas de lisses horizontales, l’espacement sera de 18 cm maximum.

 

Les fixations

Quant aux systèmes de fixation, ils dépendent de l’endroit où reposent les montants de la rampe. Préférez une fixation latérale qui permet de profiter de toute la largeur des marches. La trémie ne le permet pas ? Les montants seront fixés sur les marches. Dans les deux cas, le système doit être très largement dimensionné par un professionnel qui prendra en compte le matériau de l’escalier.

Le cas de l’existant

En présence d’un escalier existant, celui-ci devra impérativement faire l’objet d’une révision complète. Dressez un état des lieux en vérifiant sa structure, qu’elle soit en bois, en acier, en béton, etc. Une fissure, une fixation sortie d’un mur, un bois rongé ou humide, une soudure cassée, une rambarde qui bouge ? Faites intervenir un professionnel pour qu’il établisse un diagnostic. Son travail consistera à consolider sa structure (ajout de poteaux, changement de marches en bois, réparation du béton, etc.) ou à vous conseiller de changer d’escalier ou de rambarde. Dans tous les cas, une fois les travaux terminés, l’escalier devra vous donner entière satisfaction en termes de sécurité ! 

Et la décoration ?

Si la sécurité est la priorité, ce n’est pas pour autant qu’il faut faire l’impasse sur l’aspect esthétique. Au contraire. Peu importe le matériau, la rambarde qui équipe un escalier n’est pas forcément de style traditionnel. Les fabricants, les architectes et les entreprises redoublent d’ingéniosité pour que l’objet soit décoratif. Vous pourrez ainsi opter pour un garde-corps à la manière d’un claustra toute hauteur en lames de bois, ou en verre, en tôle d’acier perforé, avec bibliothèque intégrée, etc. Le plus important est qu’il soit résistant et que la main courante puisse y être solidement fixée. Pour le reste, pourquoi se priver ?

Vous souhaitez faire réaliser vos travaux

Vous cherchez des artisans de confiance pour réussir tous vos travaux ?
Obtenez jusqu’à 4 devis de professionnels sélectionnés, assurés et qualifiés, sur visite.