Une maison plus lumineuse Maximiser l'apport lumineux naturel en optimisant les parties vitrées

Pour maximiser l’apport lumineux naturel chez soi, il faut d’abord étudier l’environnement direct de la maison pour définir quels obstacles assombrissent tout ou partie de son habitat.

apport lumineux naturel
apport lumineux naturel

S’il est parfois confortable d’avoir de l’ombre grâce à des arbres en été, ils deviennent parfois occultants en hiver. C’est le même principe pour tout obstacle à la lumière, que ce soit des murs d’enceintes mitoyens, ou encore des balcons opaques. Ainsi pour des murs d’enceinte très proche d’une pièce, on privilégiera des parties à claire voie ajourées ou en vitrage. Pour les balcons, on choisira plutôt des gardes corps en verre renforcé qui laisseront passer la lumière tout en préservant des risques de chutes. Enfin balcons et les terrasses étant aussi des écrans opaques, il est toujours possible d’installer une dalle de verre calculée pour supporter le poids des personnes.

 

Vitrer large

C’est sur toutes les parois opaques de votre habitat qu’il faut porter attention.

Il faut vitrer large. Dans le neuf, la règle est simple : les parois vitrées doivent désormais représenter un sixième du total de la surface des murs de la maison. Si les anciens vitrages limitaient le champ des possibles, car pas assez isolants, on sait désormais faire pénétrer la chaleur, bloquer le froid, et empêcher l’énergie du chauffage de fuir, on sait même équilibrer cela en fonction des différentes orientations ! Rénovation y compris, l’idéal est que la surface vitrée corresponde à 25% de la surface de la pièce, pour faire pénétrer la lumière le plus loin possible.

Choix du vitrage

 

Choix du vitrage

Le choix du vitrage aussi peut faire une grande différence.

Pour les fenêtres, on choisira les produits avec les montants les plus fins. En la matière ce sont les menuiseries en aluminium qui offrent le meilleur clair de vitrage. Par-delà les parties opaques de la fenêtre, la composition du vitrage lui-même permet aussi de renforcer l’apport lumineux. Ainsi avec un vitrage de type SGG Eclaz, c’est comme si vous agrandissiez la taille de votre fenêtre de 11%.  De même, des verres qui s’encrassent moins participent à la diffusion de la lumière. On pense ici au SGG Bioclean particulièrement performant dans ce domaine. D’autres solutions existent encore comme des châssis fixes par exemple pour remplacer une partie du mur par une ouverture, idéal dans les cages d’escaliers. Et même dans le cas où vous auriez voulu utiliser ce mur comme support pour un radiateur, les vitrages isolants chauffants peuvent remplacer avantageusement ce radiateur ! 

 

Vitrer les parties en menuiserie

Il faut également penser à l’apport lumineux des autres menuiseries comme les portes d’entrées, porte de garage ou de service. Ici aussi la tendance est au vitrage pour illuminer des parties souvent sombres de la maison, comme des couloirs ou halls d’entrée. Equipées de vitrages renforcés, ces menuiseries ne céderont rien à leur fonction de sécurité tout en maximisant l’apport lumineux. 

Vitrer les parties en menuiserie
 Apport en lumière zénithale

 

Apport en lumière zénithale

Tout aussi importante est la lumière dite zénithale c’est-à-dire pouvant circuler par la toiture.  Qui penserait à aménager ses combles sans aménager ces entrées de lumière et d’énergie gratuite provenant du ciel ? Les solutions sont aujourd’hui nombreuses de fenêtres de toit toujours plus performantes, alliant lumière naturelle, conforts thermique et acoustique, certaines pouvant même se transformer en balcons vitrés pour gagner de l’espace. Pour les toits plats, pour des jonctions entre corps de bâtiments ou appentis, existent également des variantes de type dôme, fixe, ouvrant voir motorisé. Et enfin, pour les pièces ou couloirs particulièrement sombres, la solution du puits de lumière permet d’amener la lumière du jour dans des endroits jusque-là inatteignables.

L'occultation

Enfin, corolaire direct de la luminosité : l’occultation. Elle préserve l’intimité ou évite l’éblouissement. Ici également, les solutions sont nombreuses, déclinables par typologies de pièces de la maison.

Ainsi, outre les classiques solutions de volets battants, roulants ou coulissants, il est par exemple possible d’installer des vitrages avec stores intégrés pour gérer à sa guise intensité lumineuse et intimité. Plus particulièrement pour des salles de bain, des solutions permettent de filtrer la lumière sans rien dévoiler de l’espace intérieur, comme les vitrages dit sablés. Enfin, sommet d’innovation et de technologie, les vitrages à opacité contrôlable se démocratisent et permettent selon son choix de rendre la paroi vitrée totalement opaque ou totalement transparente d’un simple geste.

L'occultation

En conclusion, les vitrages offrent des combinaisons à l’infini pour équilibrer la somme des bien- êtres que l’on recherche dans l’habitat. Si sa fonction première reste la transparence, celle-ci conjugue efficacement isolation thermique, acoustique, intimité ou encore esthétique. Il n’y a désormais plus d’excuses pour ne pas bénéficier à plein de la lumière naturelle. 

Vous souhaitez faire réaliser vos travaux

Vous cherchez des artisans de confiance pour réussir tous vos travaux ?
Obtenez jusqu’à 4 devis de professionnels sélectionnés, assurés et qualifiés, sur visite.