Une maison plus saine Lutter contre l'humidité et la pollution de l'air intérieur : les VMC

Les matériaux sains ne sont cependant pas l'unique solution pour lutter contre l'humidité et la pollution de l'air intérieur. Il existe également des dispositifs mécaniques d’extraction et de ventilation.

Extracteurs double flux
Extracteurs double flux

Les extracteurs d’air

Les extracteurs d’air sont à placer généralement dans votre salle de bains ou vos toilettes. Ce sont des solutions dites ponctuelles car elles ne servent qu’à extraire un surplus d’humidité ou de mauvaises odeurs dans une seule pièce mais ne renouvellent en aucun cas l’air de votre maison. Il en existe de toutes technologies du plus simple à celui muni d’un hygromètre ou d’un détecteur de présence.

Les VMC 

Plus efficace, et désormais imposée dans les constructions neuves, est la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC). Ici, on parle bien de Ventilation car le principe est celui d’un moteur qui va accélérer le flux naturel de l’air de votre logement. Elle est dite contrôlée car le flux d’apport d’air neuf est maitrisé d’abord sur les prises d’air généralement pratiquées sur les fenêtres des pièces à vivre (chambres, salons) pour ensuite évacuer l’air par des bouches dite d’extraction dans les pièces techniques ou humides (salle de bain, cuisine, toilettes). Tout l’enjeu est de faire en sorte que l’air vicié extrait ne soit pas évacué avec toutes les calories qu’il contient !

Avant d’aborder les principales typologies de VMC, deux règles sont à rappeler. Une VMC doit tourner en permanence pour être efficace car comme le corps humain, la maison doit respirer…sans apnée prolongée. Une VMC doit également être entretenue, à la fois pour éviter que le moteur ne s’encrasse de poussière mais aussi que de l’eau de condensation ne stagne dans les gaines par lesquelles circule l’air.

Il existe deux grandes familles de VMC, celles dites simple flux, et celles dites double flux.

LES VMC simple flux

Les premiers systèmes de VMC, les plus simples et accessibles en prix sont les systèmes dit simple flux où l’air sain de l’extérieur chasse l’air « vicié » de l’intérieur par des bouches d’extractions et une sortie de toit.

LES VMC simple flux
LES VMC simple flux

La VMC simple flux auto-réglable est bon marché et facile à installer. Moteur simple muni de deux vitesses manuelles, petite vitesse en permanent et grande vitesse lorsque l’on cuisine ou prend une douche, son principal point négatif est la déperdition énergétique pouvant aller jusqu’à 15 %.

La VMC simple flux hygro-réglable dite type B est plus efficace que le modèle auto-réglable dont le principe est de maîtriser le débit d’air et de l’adapter en fonction du taux d’humidité capté dans le logement. Ce dispositif permet de mieux limiter les dépenses énergétiques en chauffage, de limiter les sensations d’inconfort et de chasser l’air vicié de manière rapide et adaptée. C’est celle qui est, à minima, préconisée dans les réglementations thermiques.

Enfin la ventilation mécanique répartie (VMR) fonctionne de la même façon que la ventilation mécanique contrôlée mais ce système de ventilation est composé d’aérateurs individuels, pouvant fonctionner par intermittence ou en permanence, situés dans les pièces de service. Il ne nécessite pas de réseau de gaines donc parfois il peut être la seule solution dans les petits logements ou appartement. C’est un système qui n’est conçu que dans le cadre d’une rénovation. En effet, la réglementation thermique en vigueur (RT 2012) interdit l’installation d’une VMR dans un logement neuf.

Les VMC Double Flux

C’est la solution idéale car son principe est que l’air vicié extrait réchauffe l’air sain capté en extérieur ou rafraichit l’air chaud l’été, grâce à un dispositif d’échangeur thermique.

Les entrées d’air des fenêtres dans ce cas ne sont plus nécessaires, l’air sain est capté en toiture et l’air vicié évacué par une seconde sortie de toit.

Le choix entre les VMC double flux va se faire sur leur rendement, c’est-à-dire la quantité d’énergie récupérée et transmise à l’air sain. Ce rendement va de 70% à 92% pour les modèles les plus performants, ce qui rend quasi-neutre le poids du renouvellement de l’air sur la facture énergétique.

systeme_de_purification
systeme_de_purification

VMC Double flux couplée à une pompe à chaleur ou un puits canadien

Le puits canadien est un système de captation de l’air sain en extérieur mais qui va circuler dans un système de canalisation enterré dans votre jardin pour injecter avec la VMC un air tempéré été comme hiver. Avec ce système les VMC, simple ou double flux, voient leur efficacité augmenter tout en favorisant les économies sur la facture de chauffage.

Enfin, certaines VMC sont dites Thermodynamiques. La ventilation double flux thermodynamique fonctionne sur le même principe que la VMC double flux. L’air prélevé de l’extérieur est filtré et préchauffé ou rafraîchi par une pompe à chaleur (PAC). Il est ensuite distribué dans les pièces de votre logement (chambres et salon par exemple).

 

Vous l'aurez compris, les choix sont nombreux et pas forcément aisés à faire. Il est donc important de demander conseil aux techniciens spécialisés qui sauront vous guider.

artisan
Vous souhaitez faire

réaliser vos travaux

Vous cherchez des artisans de confiance pour réussir tous vos travaux ?
Obtenez jusqu’à 4 devis de professionnels sélectionnés, assurés et qualifiés, sur visite.