Une maison plus sûre Protection des biens et des personnes contre l'effraction

Mais au-delà de notre sécurité intérieure vis-à-vis de nos équipements, c'est aussi notre sécurité vis-à-vis de l'extérieur que nous souhaitons assurer.

Aucun dispositif ne peut arrêter à coup sûr les personnes malintentionnées qui pourraient pénétrer chez vous. Cependant, les statistiques et le bon sens prouvent que la dissuasion, et les moyens de retard à l’effraction sont très efficaces dans la majeure partie des tentatives d’effraction. Face à des obstacles mécaniques ou des dispositifs électroniques avertisseurs, les malfrats y regardent à deux fois et choisissent souvent des proies plus simples à cambrioler. Il faut donc distinguer les moyens de sécurité mécanique et les dispositifs électroniques ou alarmes.

grille de défense

Les moyens mécaniques renforcent les ouvertures du logement

Les moyens mécaniques sont tous ceux qui permettent de renforcer les ouvertures du logement, et qui sont parfois exigés par les assurances. Pour toutes ces solutions, comme les alarmes que nous verrons plus loin, un gage de qualité est de choisir des produits répondant à la Norme NF A2P qui classe les matériels en fonction de leur résistance à l’effraction. Le cas des portes blindées avec serrures à trois cinq points de fermeture est le plus connu. Moins connues, et pourtant très efficaces, sont les fenêtres avec vitrage renforcé et système anti-dégondage pour les ouvrants des menuiseries. S’agissant des fenêtres, signalons aussi le dispositif très utile des ouvertures oscillo-battantes qui permettent d’aérer en entre-ouvrant la fenêtre en toute sécurité.

Dans tous les cas, il faut protéger les rez-de-chaussée et surtout les accès sans vis-à-vis comme les fenêtres donnant sur jardin sans vis-à-vis, les portes de services et de garage : barreaux aux fenêtres, volets avec système de barres de fermetures, portes de services renforcées seront autant de moyens de ralentir toute tentative d’effraction.

Les dispositifs électroniques : alarmes, détecteurs, dispositifs d'alerte

pack detecteur alarme

 

 

En matière de protections électroniques, les alarmes sans-fil sont désormais largement répandues sur le marché. Elles permettent à la fois de dissuader, ou d’alerter, en cas de tentative d’effraction. Ici également, il faut se référer à la Norme NF A2P pour choisir sans se tromper. Le principe est simple : des détecteurs de mouvement ou d’ouvertures de portes ou fenêtres communiquent avec une centrale qui va actionner une sirène, voire un transmetteur téléphonique le cas échéant. Ces alarmes fonctionnent par zones, généralement deux ou quatre, qui permettent quand on est présent de désactiver certaines zones, mais d’en protéger d’autres. Ainsi, il est possible de mettre tous les détecteurs d’ouverture sur une zone afin de les laisser fonctionner la nuit quand on dort alors que les détecteurs de mouvements situés dans les pièces de la maison seront désactivés. Il est également possible de protéger des appentis, garages ou autres en démultipliant les zones.

Les détecteurs dits périmétriques

Il en existe avec différentes fonctionnalités : du simple détecteur d’ouverture à celui couplé à un palpeur anti-bris de vitre, ou encore certains détecteurs audiosoniques de bris de vitre qui peuvent couvrir plusieurs fenêtres. Il faudra alors prévoir autant de détecteurs que d’ouverture, sans négliger les fenêtres de toit.

Les détecteurs dit volumétriques

Ce sont les détecteurs de mouvement qui permettent de couvrir toute une pièce, à l’intérieur de l’habitat. Ils couvrent un large champ de détection, permettant de réaliser des « barrières électroniques », pour limiter les mouvements en intérieur. Certains sont particulièrement étudiés pour les couloirs avec des champs de détection étroits mais sur de grandes portées, d’autres sont particulièrement étudiés pour éviter les déclenchements d’alarme avec des animaux domestiques. Il n’est pas nécessaire d’en installer dans chaque pièce, mais aux axes de circulations dans l’habitat, ils permettent de couvrir un maximum de surface avec un minimum de détecteurs.

Les dispositifs d’alertes

Ils sont de trois ordres : les sirènes intérieures, généralement très aigues indisposent les malfaiteurs. Les sirènes extérieures, avec un son plus grave sont destinée à avertir l’entourage, et munies d’un flash, elles sont un excellent moyen de dissuasion visuel. Enfin les transmetteurs téléphoniques vous envoient un message d’alerte sur un ou plusieurs téléphones mobiles, ou un centre de télésurveillance.

Les dispositifs de protection

Citons encore ici tous les dispositifs qui permettent de se protéger quand on est chez soi. Comme les portiers vidéo qui filment un interlocuteur souhaitant entrer, et qui couplés à une serrure à déclenchement électrique contrôlent l’accès du domicile. Egalement, toujours plus répandues, les caméras connectées qui permettent de contrôler intérieur ou extérieur de son habitat, depuis un écran de smartphone par exemple. Egalement très efficaces sont les dispositifs d’éclairage avec détecteur de mouvement ou commandés à distance qui permettent de faire de la simulation de présence par l’éclairage. Ou encore le dispositif de centralisation d’ouverture et fermeture de volets roulants de la maison.

Pour conclure, les dispositifs, mécaniques ou électroniques, sont très nombreux et complémentaires. Tout dépend de l’environnement de votre habitat ou de son architecture.

kit interphone
  • Vous cherchez
    un artisan ?

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons les artisans qualifiés pour réussir vos travaux.

    Contacter
    un artisan
  • Vous cherchez
    un architecte ?

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons le décorateur d'intérieur ou l'architecte pour imaginer votre projet.

    Contacter
    un architecte
  • Vous souhaitez
    être accompagné ?

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons un Expert Projet Habitat pour vous guider tout au long de votre projet.

    Contacter un expert
    projet habitat