Extension horizontale

Pour agrandir votre maison, il existe trois techniques qui sont l’extension vers le haut (on parle de surélévation), l’extension vers le bas (appelé communément d’excavation) et l’extension horizontale. C’est cette dernière que nous allons traiter dans cet article. Cette technique consiste à augmenter la surface au sol de votre habitation pour gagner des m². C’est alors une véritable construction qui est envisagée lorsqu’elle est maçonnée ou en bois, ou plus légère, quand il s’agit d’une véranda. Quels sont ses avantages ? Quel procédé choisir ? Quelles contraintes légales ? Nous vous apportons les réponses à vos questions ! 

Extension horizontale

Quels sont les avantages de l’extension horizontale ? 

Vous hésitez encore entre les procédés ? Voici quelques avantages de l’extension horizontale : 
 

Un atout économique 

Comparé à une extension verticale (ajout d’un ou plusieurs étages) ou d’une excavation, l’extension horizontale est plutôt économique. Il faudra compter approximativement de 1500 à 2500 € du mètre carré pour son installation en moyenne. Bien-sûr cette fourchette va varier selon les matériaux choisis et les artisans auxquels vous ferez appel. 
 

De multiples possibilités d’organisation 

Une extension horizontale vous permettra d’organiser votre habitat de manière très variable. Aussi, vous pouvez tout aussi bien construire dans le prolongement de votre maison actuelle ou bien, si vous le souhaitez, faire réaliser une extension sous la forme d’une aile ce qui vous permettra par exemple de faire chambre d’hôte ou d’isoler davantage une parcelle de votre habitation. 
Garage, bureau, espace pour recevoir, atelier de travail ... Les solutions d’aménagement sont multiples ! 
Par ailleurs, en optant pour l’extension horizontale, vous pouvez construire de plein pied mais aussi à étage(s) si vous le souhaitez ! Vous pouvez alors réaliser un agrandissement non négligeable à votre habitation.

 

Besoin d'un architecte?

Je trouve mon architecte

Des modèles d’extensions très variés 

Selon vos goûts, vos besoins et vos envies, l’extension horizontale saura vous satisfaire. Aussi, vous avez le choix entre une large variété de systèmes constructifs parmi lesquels vous trouverez forcément celui qui correspond à vos contraintes architecturales. Ossature bois, construction maçonnée ou encore véranda, il y a forcément une solution à vos envies. Contrairement à l’extension verticale qui nécessite des matériaux plutôt légers, ici vous n’avez pas cette contrainte. Attention néanmoins à bien dimensionner vos fondations et votre dalle si vous devez accueillir un édifice en béton ou en brique.
 
Envie d’un agrandissement pas comme les autres ? Les matériaux ne sont pas les seuls à pouvoir faire la différence ! Et si vous optiez pour une forme un peu plus singulière ? Pour un résultat tout en douceur et en originalité, pourquoi ne pas oser des formes arrondies ? Ne vous mettez pas de limites, toutes les formes de pièces sont possibles pour votre extension horizontale.

 

Un agrandissement pour tous les styles 

Vous vivez dans une bâtisse ancienne et craignez qu’un agrandissement vienne dénaturer le style de la construction d’origine ? N’ayez plus d’apriori ! L’extension horizontale s’adapte à toutes les architectures de la plus classique à la plus moderne. N’hésitez pas à faire appel à un architecte pour que le résultat corresponde réellement à vos besoins ainsi qu’à vos envies.

 

 

Quelles sont les précautions à prendre ? 

Avant de concrétiser votre projet d’agrandissement, certaines précautions sont à prendre et certaines contraintes méritent votre attention : 
 

La surface de votre terrain 

Pour une extension horizontale, l’une des principales contraintes réside dans la surface de votre terrain. Vous devez en effet impérativement disposer d’une parcelle suffisamment grande pour accueillir une nouvelle construction.
 

Les règles d’urbanisme 

Pour toute modification de façade, vous devrez vous référer au PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune. Ce document pourra vous imposer certaines contraintes architecturales. 
 

Le permis de construire 

Le permis de construire n’est pas obligatoire dans tous les cas. Aussi, ce n’est que si vous prévoyez de réaliser une extension supérieure à 20 mètres carrés que vous devrez en faire la demande. 
 

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux