L’élévation des murs

Élément indispensable du gros œuvre, les murs vont jouer un rôle fondamental dans la construction de votre extension de maison. Aussi, il existe différentes typologies de murs adaptées à des utilisations bien définies. Certains supportent la structure, d’autres servent à délimiter des espaces, d’autres encore délimitent un terrain ... Il existe toutes sortes de murs et chacun a des fonctionnalités bien précises. Quelles sont les différentes sortes de murs ? A quoi servent-ils ? Décryptage dans l’article.

Les différent types de murs 

Lorsque vous allez faire construire votre extension, différents types de murs vont être élevés. Quels sont-ils ? Quel est leur rôle ?

Détails et explications : 
 

  • Le mur de sous-sol semi-enterré ou enterré : principalement utilisé au niveau des sous-sols, des garages, des caves ou toute autre espace enterré, il a pour principale fonctionnalité de supporter les terres humides et le poids des planchers. 
     
  • Le mur de façade : construit avec des ouvertures, il va non seulement améliorer l’esthétique du bâtiment mais aussi le protéger des diverses intempéries, des chocs thermiques. Il aura également un rôle d’isolant. 
     
  • Le mur de refend : mur intérieur, c’est lui qui va supporter le poids des planchers, de la charpente et des plafonds. Il vous permettra aussi de délimiter les différentes pièces de votre extension. 
     
  • Le mur de soutènement : il sert à contenir et à résister aux très fortes pressions d’un terrain. Son rôle est donc de lutter contre les éboulements et les glissements de terrain quand le sol est en pente par exemple.

Besoin d'un artisan?

Je trouve mon artisan

Quels sont les principaux matériaux pour les murs de mon extension ? 

Vous l’avez compris, chaque mur a des fonctions bien précises au sein de votre agrandissement.
Le choix du « bon » matériau ne devra pas être fait par hasard car il aura un impact direct sur le coût et sur la qualité de votre construction. Il devra correspondre à vos besoins en termes de robustesse, d’isolation, de respect de l’environnement de coût etc. Voici les matériaux les plus utilisés pour l’élévation de murs dans le cadre d’une extension… 
 

Les murs en bloc béton

Appelé également parpaing, agglo ou moellon, ce matériau est robuste. Il  est l’un des matériaux de construction le plus utilisé en maçonnerie pour l’élévation des murs car son bon rapport qualité prix et sa facilité de pose séduisent. Il en existe 3 sortes :

  • Le bloc creux : c'est le plus courant des parpaings. Il est utilisé pour construire des murs simples (façade, refend). Sa structure est alvéolaire et ses extrémités sont creuses pour faciliter la réalisation des joints. 
     
  • Le bloc plein (ou plein perforé) : il s’agit du parpaing le plus lourd. Il assure une grande solidité aux constructions et s’emploie généralement pour la réalisation soubassements et de sous-sols.
     
  • Le bloc à bancher : en forme de "H", il est utilisé principalement pour construire les murs de soutènement. Muni d’alvéoles, le béton est coulé directement dans le parpaing.

 

Les murs en brique de terre cuite

Tout comme le bloc béton, la brique est très largement utilisée et présente une robustesse à toute épreuve. Elle présente de nombreux avantages. Véritable régulateur thermique, la brique de terre cuite emmagasine la chaleur dans la journée pour la restituer la nuit. Aux beaux  jours, la maison reste fraîche quand il fait chaud à l’extérieur. Elle est naturellement incombustible en cas d’incendie et contribue à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur.
 

3 types de produits existent :

  • La brique traditionnelle : l’assemblage se fait avec du mortier, au moyen d’une truelle. Aucune performance thermique notable.
     
  • La brique à joint mince : de même épaisseur (20 cm) cette fois-ci les briques sont montées entre elles avec du mortier colle, au moyen d’un rouleau applicateur. Elle a la particularité d'être isolante, avec une résistance thermique comprise entre 1 et 1,3 m2.K.W, permettant de diminuer l’épaisseur d’isolant.
     
  • La brique Monomur : produit  2 en 1. Matériau de construction pour l’élévation des murs elle assume également le rôle d’isolant grâce à sa forte épaisseur (entre 36 et 42 cm). On parle d’isolation répartie. Elle offre tous les bienfaits naturels de la terre cuite détaillés précédemment.  Coût et mise en œuvre, font qu’elle est l’un des matériaux les moins utilisés.
     


Les murs en béton cellulaire

C’est le matériau le plus performant. Très léger, les blocs de béton cellulaire présentent des caractéristiques physiques et mécaniques qui permettent d'alléger la structure des bâtiments, sans pour autant entamer leur robustesse. Ils peuvent être porteurs sans problème. Composé à plus de 80% d’air, c’est un très bon isolant thermique et hygrorégulant (capacité à diffuser la vapeur d’eau), pour une pièce plus aine. A titre d’exemple, à épaisseur identique, il est 10 fois plus performant thermiquement qu’un parpaing standard et 4 fois plus qu’une brique traditionnelle.


Son coût et sa mise en œuvre qui nécessitent un savoir-faire certain, sont un frein à son développement en France.

 

L’ossature bois

Alternative aux matériaux dit maçonnés,  le bois est fréquemment utilisée pour construire les extensions.
 

On le trouve sous 2 formes concernant les murs :

  • En bois de construction à assembler sur chantier : le plus long à mettre en œuvre car l’assemblage se fait sur chantier élément par élément (madrier, liteau, panneaux OSB, etc.). En revanche, il permet de faire face aux imprévus. 
     
  • En kits prémontés (panneaux préfabriqués) : le montage se fait très rapidement mais ne permet pas de compenser d’éventuels aléas. En effet, la structure en bois est assemblée en atelier et directement livrée sur le chantier prête à être montée. Le montage en kit de l’extension à ossature bois ne laisse donc pas de marges de manœuvres, ou très marginales.

 

 

Au final, qu’il soit à assembler ou prémonté, Le bois séduit car il dispose de caractéristiques naturelles avantageuses : très résistant (contrairement aux idées préconçues), isolant thermo-acoustique, écologique, léger et facile à mettre en œuvre (redécoupe). C’est pour toutes ces raisons que sa place est grandissante pour la réalisation d’extensions. 

 


Vous avez des questions relatives à la construction de votre extension de maison ? N’hésitez pas à les poser directement à un professionnel ! 

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux