Le soubassement de l’extension

Lorsque l’on pense à la construction d’une maison ou d’une extension, on pense automatiquement aux fondations mais le soubassement reste une partie du gros œuvre que l’on connaît peu. Très important, il repose sur les fondations et correspond à la partie inférieure des murs. C’est en quelques sortes l’assise de votre extension qui permet de soutenir les murs de façade et les murs porteurs. Dans cet article, nous allons vous éclairer sur les trois sortes de soubassements qui existent.

Le soubassement de l’extension

Les différents types de soubassements 

Lorsque vous allez faire construire votre extension, vous aurez le choix entre trois sortes de soubassements. Voici en détails à quoi ils correspondent :

Le soubassement de type hérisson 

Pour cette technique, le sol naturel préalablement décapé est recouvert de pierres compactés surmontées d’une dalle comportant un treillis métallique. Un film plastique est ensuite installé afin d’éviter les remontées humides. Cette étape est essentielle afin d’assurer l’étanchéité de votre extension. 
Ce soubassement est le plus communément adopté mais il ne convient pas à tous les types de terrains. En effet, vous ne pourrez y avoir recours que si votre sol est totalement plat. 
Avec un soubassement de type hérisson, la dalle de sol est directement coulée sur le sol naturel. Les travaux sont moins complexes et moins coûteux que les autres solutions.

Le soubassement de type vide sanitaire 

La particularité de cette technique réside dans le fait qu’un espace d’au moins 20 centimètres est conservé entre les fondations et le sol du rez-de-chaussée. Cet espace est constitué d’au minimum deux rangs de parpaings ou d’un béton hydrofugé. Au-dessus du vide sanitaire, le plancher est composé de poutrelles en béton armés et de hourdis (maçonneries légères souvent constituées de polystyrène, plastique ou ciment) le tout surmonté d’une dalle de compression en béton armé d’un treillis soudé. 
Cette technique est une excellente solution si vous vivez dans une région pluvieuse car le vide sanitaire va endiguer les ruissellements et inondations. Par ailleurs, ce soubassement permet de construire une extension en pente sans avoir besoin de creuser le sol de manière importante.

Le soubassement de type sous-sol 

Creusé dans le sol naturel, le soubassement de type sous-sol est souvent destiné à accueillir un garage, une buanderie ou encore un atelier de travail.

Si vous gagner des m2, cette technique apportera par conséquent une plus-value à votre maison. 

Pour réaliser ce type de soubassement, une attention toute particulière doit être apportée au drainage afin d’éviter tous risques d’infiltrations.

Un projet à venir?

Je trouve mon artisan

Bon à savoir

Il est possible de combiner deux techniques de soubassements. Ainsi, pour votre extension vous pouvez très bien avoir une partie en sous-sol et une autre en vide sanitaire ou en hérisson. 
 

Besoin d’informations supplémentaires pour votre soubassement ? N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel ! 

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux