Les fondations

Lors de la réalisation de votre extension de maison, il est primordial que les fondations soient bien réalisées si vous réalisez une structure maçonnée ou en bois. En effet, elles vont jouer un rôle prédominant dans la solidité de votre bâti. Des malfaçons au niveau des fondations pourraient non seulement nuire à votre confort mais également à votre sécurité. Quel est leur rôle et quelles techniques sont adoptées pour leur construction ? Décryptage dans l’article. 

Les fondations

Les fondations, un rôle majeur dans votre extension de maison 

Les fondations vont jouer le rôle d’assise et de socle à votre agrandissement. En fonction du terrain sur lequel vous souhaitez construire, elles vont être plus ou moins importantes. Si vous vivez par exemple sur un sol instable, il faudra prévoir une technique bien particulière pour l’élaboration de vos fondations. Aussi, avant la réalisation de votre extension, il est nécessaire de faire appel à un professionnel qui effectuera une analyse géotechnique. Cette étude portera sur différents points dont l’examen du sol (stabilité, détection des cavités etc.) et des sous-sols afin d’évaluer la faisabilité du projet et la bonne technique à adopter. 

Cette analyse géotechnique vous permettra également d’avoir un aperçu du coût des fondations à mettre en place. Celui-ci va en effet varier en fonction de la stabilité de votre terrain et des techniques à mettre en place.

 

Un projet d'extension à venir?

Je trouve mon artisan

Les différents types de fondations 

Vous l’aurez compris, en fonction de votre terrain, les fondations ne vont pas être les mêmes. Quelles sont les différents types de fondations possibles ? Nous vous éclairons sur le sujet.

Les fondations superficielles 

Cette technique sera mise en place lorsque le terrain est suffisamment stable et porteur. Creusées entre 50 centimètres et 1 mètre de profondeur, les fondations superficielles dites filantes sont enfouies sous terre afin d’éviter le gel. 
Il existe en outre des fondations superficielles en surface que l’on appelle également radier. Elles sont adaptées aux terrains dont la stabilité est légèrement moins bonne, ceux à « portance moyenne ». Ici, la pose d’une dalle est nécessaire afin que l’extension puisse s’y appuyer totalement.

Les fondations semi-profondes 

Les fondations sont semi-profondes lorsqu’elles doivent descendre aux alentours de 2 à 4 mètres de profondeur pour trouver un sol dur sur lequel prendre appui.  

Elles sont indispensables pour les sols instables de type argileux, remblayés ou encore sablonneux. Les fondations semi-profondes sont caractérisées par des puits remplis de béton creusés dans le sol qui vont servir de piliers à l’édifice.

Les fondations profondes 

Des fondations sont caractérisées de profondes lorsqu’elles vont descendre à plus de 7 mètres de profondeur pour trouver un sol stable sur lequel l’extension de votre habitation pourra s’appuyer. Au-delà de la stabilité de votre sol, les fondations profondes sont souvent adoptées pour des structures importantes.  Si votre projet d’extension est vaste, il est donc probable que cette solution soit préférée. Ces fondations prennent appui sur des pieux en béton armés coulés sur-place ou bien fabriqués en usine.

Le rôle des fondations est essentiel pour la pérennité de votre extension ainsi que pour votre sécurité. Aussi, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels qualifiés pour leur construction. 

Vous avez des questions pour votre projet ? N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel qui pourra vous apporter des réponses sur-mesure ! 

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux