Rupture ou continuité

Lorsqu’il est question de construire une extension de maison, l’un des principaux dilemmes auquel nous pouvons être confronté réside dans le choix de l’architecture : à savoir, faut-il garder l’harmonie de sa maison ou au contraire choisir une rupture de style, pour un résultat plus singulier ? Quelles sont les bonnes questions à se poser ? Quels sont les caractéristiques d’une rupture de style ? Que dit la loi ? Nous vous apportons tous nos conseils !

Rupture ou continuité

Rupture ou continuité, comment choisir ? 

Si l’on remarque un nombre croissant d’extensions en rupture avec le style d’origine de la maison, il faut toutefois se poser les bonnes questions avant de se lancer dans les travaux. Voici quelques conseils :

Quel est le style de ma maison ? 

Dans un premier temps, vous devrez observer attentivement le style de votre maison : ma façade est-elle plutôt ancienne ou contemporaine ? Ce premier constat devra d’ores et déjà vous aider à choisir le style d’extension qu’il vous faut. 

Si vous souhaitez être dans la continuité du style authentique de votre bâtisse, dans ce cas vous devrez trouver les mêmes matériaux et penser également aux menuiseries extérieures qui devront se fondre dans l’ensemble de manière uniforme. A l’inverse, une rupture de style devra être faite de manière intelligente et calculée afin d’obtenir une fracture élégante que vous ne regretterez pas par la suite ! 
 

Quel style pour quel usage ? 

Au moment de choisir le style de votre extension, il est impératif que vous réfléchissiez bien à l’usage que vous souhaitez donner à ce nouvel espace. Une cuisine, une chambre, un bureau ou encore un espace bien-être n’auront pas le même aspect et cela vaut aussi bien pour l’intérieur que pour l’extérieur (ouvertures, formes différentes etc.) 
 

Comment optimiser et intégrer votre extension dans l’espace ? 

Certaines extensions vont complètement changer l’aspect de votre extérieur et vous devez également y penser : si vous choisissez une extension horizontale, votre terrain n’aura plus le même aspect, vous devrez également être prêt à sacrifier une partie de votre jardin. Une extension verticale va quant à elle non seulement donner de la hauteur à votre bâtisse d’origine mais elle pourra également, selon vos choix, donner un tout autre style à votre maison.

En fonction de la taille de votre parcelle, de la vocation de votre extension et de la configuration de votre jardin, vous n’opterez sans doute pas pour les mêmes choix. 

 

Besoin de conseils pour votre projet?

Je souhaite être conseillé (service gratuit)

Rupture architecturale, quelles caractéristiques ? 

Les ruptures architecturales concernent généralement les bâtis anciens auxquels on aimerait donner un petit coup de jeune. Aussi, contrairement au style rustique qui offre souvent des formes travaillées avec parfois quelques modénatures, une toiture en pente et des menuiseries extérieures assez étroites ; la rupture va se caractériser par des formes simples, des lignes nettes et un toit plat. On va aussi pouvoir constater de grandes et larges ouvertures ou encore des baies vitrées XXL. 

Toutefois, rien ne vous oblige à adopter une rupture trop marquée avec votre construction d’origine. Les résultats les plus réussis sont fréquemment plus subtiles. Ainsi, il est parfois possible d’associer intelligemment des matières et des couleurs en respectant l’identité de votre maison.

Notez par ailleurs que ce dernier choix accroîtra vos chances d’obtenir votre permis de construire. 

Et la loi dans tout ça ? 

Lors de votre projet d’extension, il ne faut pas oublier que tous les changements touchant votre façade extérieure de maison sont strictement encadrés par la loi ! Aussi, vous ne serez pas totalement libre dans vos choix. Pour connaître les normes et règles en vigueur dans votre commune, vous devrez vous référer au PLU (Plan Local d’Urbanisme). Celui-ci devra être étudié avec la plus grande attention. 

Soyez toutefois rassurés, les règles architecturales imposées en lien avec la tradition locale tendent à disparaître petit à petit. Une architecture sobre et discrète qu’elle soit de style authentique ou contemporain ne devrait pas être refusée si vous respectez les règles de gabarit, de hauteur ou encore de distances par rapport à la maison de votre voisin. 

Notez tout de même que ces règles seront beaucoup plus strictes si vous vivez dans un bâtiment classé ou dans une zone de protection du patrimoine. 

 

Besoin de conseils supplémentaires ? N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux