Une pièce au calme

Dans notre vie de tous les jours, les sources de bruit sont nombreuses : télévision, voisinage, trafic routier... Ces nuisances sonores peuvent, à termes, nuire à notre santé. Aussi, il est nécessaire de temps en temps, de se retrouver au calme afin de pouvoir se ressourcer pleinement. Et si vous réalisiez votre extension de maison dans cet objectif ? Découvrez tous nos conseils pour faire de ce projet, une réalité !  

Une pièce au calme

Principes de l’isolation phonique 

Les nuisances sonores peuvent aussi bien provenir de l’intérieur que de l’extérieur. Bruit d’équipement, bruits de chocs ou d’impact, bruits extérieurs ou aériens, effets d’écho ou de vibration, nous sommes tous confrontés à différentes nuisances sonores. Heureusement pour vous, il existe des solutions ! Pour faire de votre agrandissement un véritable havre de paix, vous devrez choisir un matériau isolant et une solution adaptée à vos besoins et objectifs. 

Avant toute chose, vous devez savoir que plus un matériau pèse lourd, plus il filtrera les fréquences graves ; plus un matériau est dense, plus il isole du bruit. C’est la loi de masse. Par exemple, on sait qu’un mur en pierre sera un parfait isolant phonique car il répond à ces caractéristiques. Toutefois, ne vous inquiétez pas, il est aussi tout à fait possible d’isoler des cloisons ou des murs très fins. C’est le principe de l’effet masse ressort masse qui s’explique de cette manière : 

Les sons graves sont arrêtés par les matériaux épais et mous (c’est l’effet ressort) et les sons aigus sont arrêtés par des matériaux durs (c’est l’effet masse). L’isolant sera donc posé en sandwich entre deux cloisons et va absorber l’énergie sonore. 

Cette technique est notamment très utilisée pour isoler les plafonds lorsque l’on vit en appartement afin de limiter les bruits d’impact venant du dessus. Un faux plafond sur ossature bois ou métallique est créé afin de remplir l’espace vide par un isolant. C’est le même principe pour les murs de votre extension : on créera dans un premier temps une ossature sur la cloison existante, ossature dans laquelle sera glissé l’isolant. Puis, on refermera avec des plaques de plâtre ou du lambris par exemple. 

Notez que pour une isolation optimale, votre ossature devra être désolidarisée du mur. 

Besoin d'un artisan?

Je trouve mon artisan

La performance des matériaux 

Pour l’isolation phonique, il est parfois difficile de trouver les bons matériaux. Aussi, mieux vaut ne pas se fier aux produits dits « universels » qui n’isolent en réalité que très peu du bruit. Par ailleurs, vous devez savoir qu’il n’existe aucune peinture ni papier-peint qui isolent efficacement des bruits extérieurs. Afin de vous guider vers un bon choix, voici quelques indicatifs à retenir :

La performance des isolants phoniques est calculée en dB : 

  • Pour les bruits aériens c’est l’indice d’affaiblissement acoustique exprimé Rw auquel il faudra prêter attention. Plus l’indice Rw sera important, plus la performance d’affaiblissement sera efficace. 
  • Pour les bruits de choc, il faudra se fier à l’indice Lw. 
  • En matière de correction acoustique de manière globale, l’indice est exprimé Aw. Il mesure le pouvoir absorbant du matériau. Mesuré entre 0 et 1, il faut choisir le matériau au coefficient le plus proche de 1. 
     

Lorsque l’on parle d’isolation phonique, on retrouve souvent les matériaux suivants : 

  • Les laines de verre qui de par leur pouvoir absorbant important réduisent très efficacement les nuisances sonores ;
  • La mousse composite de polyuréthane, très légère elle est polyvalente en matière d’isolation phonique et thermique ; 
  • Le liège expansé en plaques s’adapte à toutes les poses et offre de bonnes performances ; 
  • La ouate de cellulose giclée très facile à poser, elle a également fait ses preuves en matière d’isolation phonique. 

Notez que les matériaux naturels tels que le chanvre, le lin ou encore la laine de mouton ne sont pas les meilleurs choix pour une isolation acoustique efficace. Ils devront être complétés par un matériau supplémentaire. 


Besoin d’informations supplémentaires pour faire de votre extension un espace au calme ? N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel ! 

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux