Rénover / aménager une maison en location

Vous souhaitez embellir l’extérieur de la maison que vous louez, transformer une pièce, installer un potager dans le jardin, planter des arbres, semer du gazon… Certains aménagements exigent l’accord du propriétaire, d’autre pas.

Avant de se lancer : ce qu’il faut savoir

Pour les aménagements intérieurs, la réglementation est relativement précise. Pour les interventions extérieures, elle laisse en revanche place aux interprétations. A l’intérieur de la maison, la loi distingue les simples aménagements (remise en peinture des murs et des plafonds, pose d’un placard ou d’une étagère) et les transformations plus importantes, qui, elles, nécessitent l’accord du propriétaire (création d’ouverture dans un mur, changement de destination d’une pièce…).

Ainsi, la mise en peinture des murs peut difficilement être refusée, même si le propriétaire estime que la couleur choisie ne facilitera pas la location future. Les équipements facilement démontables, comme des étagères, des meubles de cuisine, des placards, sont aussi considérés comme des aménagements simples, à l’instar des cloisons amovibles. En fin de location, le propriétaire peut toutefois exiger la remise des lieux dans leur état d’origine.

A l’extérieur, après accord du propriétaire, le locataire peut repeindre les façades et les menuiseries, sous réserve que les teintes choisies soient en accord avec la réglementation locale. Au niveau du jardin, le bail précise en général que le locataire a la « pleine et paisible jouissance du bien loué ». Le locataire peut donc librement réaliser un potager, semer du gazon, planter des fleurs… En informer le propriétaire avant de se lancer est néanmoins conseillé. Par contre, si le locataire est tenu d’effectuer la taille réglementaire des haies et des arbres, l’accord du propriétaire est requis s’il souhaite arracher ou planter des arbres.

Enfin, le locataire peut installer une piscine hors sol démontable, mais il lui est interdit de construire une piscine enterrée sans l’accord du propriétaire. Une logique qui vaut aussi pour la cabane de jardin, par définition démontable, tandis que la construction d’un appentis ou d’un garage exigera l’accord du propriétaire.

Rénover ou aménager une maison en location
Rénover ou aménager une maison en location
Rénover ou aménager une maison en location

Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit

Comme pour les travaux réalisés dans un appartement loué, les situations conflictuelles entre locataire et propriétaire ne représentent pas la majorité des cas. Les différents travaux et aménagements relèvent le plus souvent d’un accord préalable entre les deux parties. L’essentiel est de bien s’entendre et, si possible, de formaliser l’accord par écrit, en détaillant bien la nature des travaux engagés, les participations financières de chaque partie ainsi que les conditions de restitution du bien en fin de location.

Bon à savoir

 

En principe, le locataire est tenu de restituer le bien loué dans l’état dans lequel il se trouvait au début du bail. Là encore, la logique prévaut. Difficile d’imaginer un propriétaire exiger de son locataire la suppression d’améliorations réalisées au cours des années ! Par contre, le propriétaire qui louait un bien avec un jardin intégralement composé d’une pelouse peut tout à fait demander au locataire ayant réalisé un potager de le supprimer.
 

  • Obtenez gratuitement
    4 devis

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons les artisans qualifiés pour réussir vos travaux.

    Je trouve
    mon artisan
  • Des idées
    pour concevoir
    vos projets

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons le décorateur d'intérieur ou l'architecte pour imaginer votre projet.

    Je trouve
    mon architecte
  • Bénéficiez d'un
    accompagnement de A à Z

    Avec notre service Logo Homly You nous vous trouvons un Coach Travaux pour vous guider tout au long de votre projet.

    Je trouve
    mon coach travaux