Initiation à la maçonnerie

Élément essentiel du chantier de gros œuvre, la maçonnerie intervient à tous les niveaux de la structure d’une maison : fondations, murs, sols… Mortier, parpaings, briques et béton cellulaire comptent parmi les matériaux les plus utilisés dans ce secteur.

Le rôle et les missions du maçon

Le rôle du maçon est primordial puisque c’est le premier à intervenir lors de la construction d’un bâtiment après le terrassier qui prépare le sol. C’est le professionnel du gros œuvre, c’est à dire qu’il assemble la structure (porteuse) d’une construction. Non seulement il réalise les fondations (avec l’aide d’un géomètre), les murs, les sols et le montage des cloisons intérieures non porteuses (carreaux de plâtre, briques plâtrières, plaques de plâtre sur ossature …), mais il intervient aussi sur les chantiers de ravalement de façade ou d’enduit de clôture.

Le maçon est responsable de la solidité du bâtiment, de son étanchéité, de son isolation phonique et thermique ainsi que des normes liées au développement durable.

maçonnerie pose de parpin
maçonnerie
maçonnerie

Quels matériaux ?

Les maçons utilisent des matériaux très variés. Aujourd’hui, les matériaux les plus fréquents en maçonnerie sont les suivants :

  • Le parpaing : Ces blocs de béton industrialisés à la fois solides et légers sont des classiques. Très populaire et peu coûteux, le parpaing a également l’avantage d’être solide et léger. Enfin, notez que le parpaing est un matériau respectueux de l’environnement disposant d’un très bon bilan d’énergie.
  • La brique : C’est un autre incontournable de la construction. En plus d’être très résistante, la brique offre en outre une très bonne isolation thermique. L’avantage de la brique sur le parpaing est principalement esthétique puisque, de par sa couleur, elle ne nécessite aucun revêtement de façade.
  • La pierre naturelle : Moins courant, ce matériau évoque davantage une maçonnerie plus traditionnelle. L’aspect de la pierre dépendra de la région dans laquelle vous vivez. Sachez toutefois qu’elle est plus difficile à poser et vous vous en doutez, plus onéreuse également.
  • Le béton : Mélange de sable, de gravier et de ciment, le béton est omniprésent sur les chantiers. Il sera notamment nécessaire pour couler les fondations de votre habitation.

Afin de faire le choix le plus avisé possible pour votre maison, il faudra prendre en considération différents facteurs :

  • Le prix : c’est évidemment un facteur important qui va faire pencher votre décision vers un matériau plutôt qu’un autre. Sachez que les matériaux locaux vous permettront d’économiser sur le transport.
  • L’esthétique : chacun d’entre nous souhaite avoir une belle maison ! Naturellement, l’aspect du matériau en lui-même devra être pris en considération. Un matériau brut qui n’a pas besoin de revêtement est toujours plaisant.
  • L’impact sur l’environnement : c’est peut-être un des aspects auquel nous ne pensons pas toujours et pourtant, il est primordial. Si vous voulez que votre habitation soit respectueuse de l’environnement, optez pour des matériaux de construction produisant peu d’énergie grise.
  • La capacité d’isolation : afin de réduire votre facture énergétique et d’avoir un habitat respectueux de l’environnement, réfléchissez aussi à utiliser des matériaux naturellement isolants.
  • La solidité : pour éviter de devoir faire des travaux de rénovation trop souvent, préférez des matériaux solides et durables.

Quels outils ?

Parmi les produits les plus utilisés en maçonnerie figure le mortier. Composé de liant et de granulats (cailloux) fins, il assure l’assemblage des matériaux de construction entre eux (parpaings, briques…). En ajoutant des cailloux plus gros, le mortier devient béton. Celui-ci sert à couler des dalles armées, l’armature d’une dalle étant composée d’un treillis soudé (tiges de métal entretoisées) pour renforcer sa résistance.

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux