Bien choisir son lambris

Alternative aux peintures, papiers-peints et autres crépis, le lambris est plus tendance que jamais. En plus d’être décoratif et de s’adapter à tous les styles, le lambris comporte de nombreux atouts. Quels sont-ils ? Comment bien choisir son lambris ? Quel budget prévoir ? Nous vous apportons toutes les réponses et les conseils de nos experts.
 

Pourquoi choisir du lambris pour son intérieur ? Quels sont les avantages ?

Très longtemps associé au chalet montagnard, le lambris revient aujourd’hui en force pour habiller les murs de tous les logements tous styles confondus. Qu’il soit naturel ou synthétique, le lambris a plus d’un atout dans son sac et vous pourriez bien, vous aussi, tomber sous son charme.

Voici quelques-unes des raisons qui pourraient vous faire chavirer :
 

  • Le lambris permet d’améliorer l’isolation thermique de vos murs : installé comme une double paroi, le lambris (particulièrement lorsqu’il est en bois) participe à isoler thermiquement et acoustiquement votre maison.
     
  • Le lambris permet de dissimuler un mur abîmé : pas besoin d’avoir une surface absolument lisse et saine pour poser du lambris. Ce revêtement présente justement l’avantage de pouvoir dissimuler une surface endommagée sans entreprendre de gros travaux.
     
  • Le lambris participe à la déco de votre intérieur : dans toutes les maisons, le lambris fait toujours son petit effet. C’est donc un véritable élément de déco que vous pouvez personnaliser à souhait (couleurs, matériaux, essences ... les possibilités sont nombreuses !).
     
  • Le lambris peut s’adapter à tous les environnements : vous pouvez poser le lambris où bon vous semble dans n’importe quelle pièce, aussi bien sur les murs que sur les plafonds. Toutefois, si vous le choisissez pour une pièce d’eau telle que la cuisine ou la salle de bain, quelques précautions doivent être prises. Ainsi, pour un lambris en bois, il faudra impérativement miser sur une essence qui soit imputrescible comme le teck, l’ipé, l’iroko ou encore le châtaigner pour n’en citer que quelques-unes. Il existe d’ailleurs une norme (la norme NF EN 335-1) qui établit un classement du bois en fonction de leur résistance à l’humidité. Dans une salle de bain par exemple, il faudra opter pour un bois de classe 4 minimum (ce sont des bois soit traités soit naturellement imputrescibles). Pour une paroi de douche ou de baignoire, mieux vaudra miser sur un bois de classe 5 (souvent des bois exotiques très résistants). 

Un lambris en PVC en revanche s’adaptera sans aucun problème à une pièce humide et aucune recommandation particulière n’est émise. Légères et faciles d’entretien, les lames PVC sont imputrescibles et hydrofuges. 

Comment bien choisir son lambris ?

Pour un résultat durable, qualitatif et qui correspond à vos besoins, il est important de bien réfléchir à son choix de lambris. Si les lames de bois sont les plus traditionnelles et les plus connues, il existe d’autres typologies de lambris qui pourraient correspondre à votre besoin. Quel type de lambris choisir ? Et pour quelles dimensions opter ? Décryptage. 

Les différents types de lambris

Zoom sur le lambris en bois

Le lambris en bois est le modèle traditionnel et très certainement le plus prisé du marché.

Esthétique, il confère beaucoup de charme à un intérieur et présente l’avantage d’être un bon isolant thermique et acoustique. Ce type de lambris s’adapte également à vos goûts ainsi qu’à votre décoration et existe dans de multiples essences de bois locales ou exotiques. Par ailleurs, il acceptera toutes sortes de finitions que ce soit du vernis, des lasures ou encore de la peinture.

Vous pouvez aussi choisir un bois avec ou sans nœud(s). Le lambris en bois pourra s’adapter à toutes les pièces de votre logement à la seule condition de choisir les bonnes essences ou d’appliquer les traitements qui s’imposent au besoin.

Zoom sur le lambris en PVC

Très robuste, le lambris en PVC est idéal pour les pièces humides comme le sont les salles de bains et les cuisines.

Ne craignant ni moisissures, ni projections d’eau, c’est très certainement le lambris le plus polyvalent. Aussi, vous pouvez sans problème le nettoyer d’un simple coup d’éponge.

Notez également que le lambris en PVC peut être très décoratif puisqu’il est proposé dans différents motifs et couleurs et même imiter des matériaux tels que le bois, le carrelage, la pierre naturelle ou encore le métal ! 

Zoom sur le lambris revêtu

Moins connu, le lambris revêtu n’est pas constitué de bois massif mais d’un mélange de fibres de bois et de liant synthétique recouvert de papier mélaminé.

Moins onéreux que le lambris en bois, le revêtu pourra en revanche imiter à la perfection toutes sortes d’essences ! Pour un effet différent, celui-ci imitera également la pierre naturelle ou encore l’ardoise. Grâce à son revêtement de surface, le lambris revêtu ne nécessitera pas de traitement de protection. Sachez malgré tout qu’il est assez sensible à l’environnement humide et qu’il aura tendance à gonfler.

Par conséquent, on évitera de le poser dans une salle de bain ou une cuisine. 

Les différentes dimensions de lambris

Au regard du matériau que vous choisirez pour votre lambris, les dimensions ne seront pas les mêmes. Voici quelques indicatifs pour vous en donner un aperçu : 

  • Pour un lambris en bois, les dimensions standards vont être de 2 mètres pour la longueur et pour une pose murale et jusqu’à 4 mètres pour une pose au plafond. Les largeurs pourront aller de 5 à 37,5 centimètres et l’épaisseur sera généralement comprise entre 5 et 19 millimètres.
     
  • Pour un lambris en PVC, la longueur des lames va varier de 1,20 à 2,60 mètres ; la largeur sera comprise entre 15 et 37,5 centimètres et enfin l’épaisseur sera généralement de 8 millimètres.
     
  • Pour un lambris revêtu, la longueur des lames standards sera le plus souvent de 2,6 mètres ; la largeur sera généralement comprise entre 15 et 19 centimètres et, tout comme le lambris en PVC, l’épaisseur sera de 8 millimètres. 

Quel budget prévoir pour son lambris ?

Comme vous pouvez vous en douter, le coût du lambris peut varier et va principalement dépendre des matériaux et des finitions choisies. Pour vous aider à planifier votre enveloppe budgétaire, voici néanmoins quelques éléments à garder à l’esprit : 

  • Pour un lambris en bois, comptez entre 10 et 20 euros du m² pour des essences telle que le pin. Prévoyez 25 euros du m² pour du mélèze et jusqu’à 30 euros pour du châtaignier. Les bois exotiques comme le bambou peuvent faire grimper la facture jusqu’à 45 euros du m². 

     
  • Le coût du lambris en PVC est plus abordable et moins fluctuant que le bois : comptez environ 10 euros le m².

     
  • Pour un lambris revêtu, les prix sont imbattables : en effet, il faut compter entre 5 et 10 euros du m². 

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils sur-mesure ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !