Comment choisir son carrelage mural

Facile à nettoyer, résistant à l’humidité, robuste : le carrelage mural comporte de multiples atouts. Disponible en une large palette de couleurs, de matériaux et de finitions, il s’adapte à tous les intérieurs et recouvre à merveille les murs des salles de bains et des cuisines. Quels sont les avantages du carrelage mural ? Comment bien le choisir pour votre maison ? Quel est son coût ?

Nous vous apportons les réponses dans cet article. 

Quels sont les avantages du carrelage mural ? 

Les murs de nos pièces d’eau doivent être protégés. Si les peintures hydrofuges sont très prisées, le carrelage mural n’est quant à lui pas en reste. Ce dernier comporte en effet de nombreux atouts dont voici quelques illustrations : 

  • Le carrelage mural est très robuste et résiste bien aux chocs : si le carrelage mural est généralement plus fin que le carrelage au sol, cette caractéristique ne l’empêche pas d’être résistant. La chaleur, les chocs et l’humidité ne lui font pas peur et n’altèreront en rien son aspect ni sa qualité.
     
  • Il est très facile d’entretien : que cela soit dans une cuisine ou dans une salle de bain, il est nécessaire d’avoir un revêtement mural qui puisse se nettoyer facilement. En effet, vous n’êtes pas à l’abris d’une projection de sauce tomate dans la cuisine ou d’une tâche de calcaire dans la salle de bain. Avec le carrelage mural, un coup d’éponge suffira à oublier ces petits désagréments.
     
  • Il offre un large choix de matériaux, couleurs et motifs : pour se fondre dans le décor de votre maison, le carrelage mural n’a aucune limite en termes de coloris ou de motifs et le choix des matériaux est également important.

 

Comment bien choisir son carrelage mural ?


Vous l’aurez compris, il existe une large variété de carrelages muraux. Aussi, il est important de choisir le revêtement qui correspond à vos attentes en termes d’usage et de déco.

Quel matériau pour son carrelage mural ?

Quel format et quelle couleur ?

Découvrez tous nos conseils. 

Carrelages muraux – Zoom sur les différents matériaux 

La faïence

C’est le matériau le plus utilisé pour les murs de cuisines et de salles de bains. Disponible en de multiples coloris, la faïence offre un large choix de personnalisations. Toutefois, si la faïence résiste assez bien aux rayures, elle est sensible aux chocs et aux variations de températures. Ce matériau sera donc adapté à la salle de bain d’une suite parentale mais, de par sa fragilité, il vaudra mieux se diriger vers un autre matériau pour une salle de bain familiale.

La pierre naturelle

Pour un aspect naturel et authentique, la pierre naturelle sera du plus bel effet en particulier dans une salle de bain. Notez toutefois que vous n’aurez pas autant de choix en termes de finitions et de coloris qu’avec la faïence. Ainsi, les teintes que l’on retrouvent le plus souvent vont vers le blanc cassé, le gris ou le vert. Notez que pour poser de la pierre naturelle en revêtement mural, il est recommandé de faire appel à un professionnel car le poids de la pierre rend sa pose assez complexe.

Le grès

Très solide et facile à entretenir, le grès ne nécessite aucun traitement particulier.

Disponible en plusieurs formats et teintes, il imite également à la perfection le marbre et la pierre naturelle mais aussi le bois, le tissu, le cuir ou encore le métal ! Résistant aux rayures, à l’usure et aux chocs, il est idéal pour les pièces à fort passage.

La céramique

Obtenue grâce à un mélange d’argiles et de silice, la céramique propose également un large choix de coloris, de finitions et de formats et peut imiter certains matériaux tels que le bois, le métal ou encore le sisal.

Notez que lorsque les carreaux ne sont pas émaillés, il est nécessaire de les imperméabiliser après la pose. 

Si les carrelages muraux ne sont pas concernés par l’usure au piétinement, leur résistance à l’eau et aux agents chimiques doit quant à elle être prise en considération. Ainsi, lors de votre choix, vous devrez vous fier au classement UPEC et vous intéresser tout particulièrement aux indicatifs E (résistance à l’eau) et C (résistance aux agents chimiques). 

Carrelages muraux – Zoom sur les différents formats et coloris

Pour la salle de bain, les formats les plus prisés sont 20 x 20 et 30 x 30 centimètres. Pour la mosaïque, le format 5 x 5 est le plus commun.

Pour la cuisine, ce sont les formats 10 x 10, 15 x 15 et 20 x 20 centimètres qui sont les plus appréciés. 

Toutefois, les carreaux XXL, parfaits pour recouvrir les murs et limiter les joints, sont de plus en plus utilisés et donnent un aspect contemporain à votre pièce. Notez toutefois que ceux-ci seront plus adaptés à une grande surface et si vous avez du carrelage au sol, il vaut mieux ne pas miser sur des carreaux plus grands au risque de rapetisser votre pièce. Sachez enfin que plus les carreaux ont des dimensions importantes, plus ils vont être épais et donc générer une perte d’espace non négligeable notamment dans les petites pièces. 

Concernant les coloris, ceux-ci ne devront pas être choisis au hasard.

Ainsi, pour éviter les fautes de goûts, veillez par exemple à ne pas opter pour une teinte plus foncée que celle de votre sol. Pour une impression d’espace, il sera judicieux de miser sur des couleurs claires comme le blanc, le crème et les couleurs pastel.

Enfin, pour dynamiser le tout et personnaliser votre carrelage mural, vous pouvez également choisir d’y apposer des frises ou des motifs ou bien choisir des effets de matières tels que le béton, le ciment, le cuir ou encore le métal. 

Carrelage mural, quel budget prévoir ?

Pour un carrelage mural réussi et durable, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel. Même si le budget à prévoir se verra augmenté, son intervention vous garantira une pose rapide et propre pour un résultat de qualité.

Hormis le coût de la pose, le budget de votre carrelage mural dépendra principalement de la qualité choisie. Voici quelques indicatifs : 

  • Pour un carrelage en grès ou en céramique, comptez de 25 à 50 euros du m². 
  • Pour une faïence, le budget sera plus élevé avec une moyenne à 35 euros du m². 
  • Pour de la pierre naturelle, comptez de 60 à 200 euros du m². 

Aux prix des matériaux, il faudra rajouter celui du carreleur qui facture généralement entre 25 et 45 euros du m². A savoir que ce prix peut varier selon la région et le type de carrelage à poser. 

Vous avez besoin de plus de précisions, de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel !