Travaux d'électricité : faites les bons choix

Vous souhaitez créer, rénover ou réparer votre installation électrique ? Ce type de travaux doit impérativement être réalisé par une main experte. En effet, pour garantir la durabilité de votre installation ainsi que votre sécurité et celle de vos proches, il vaut mieux ne prendre aucun risque. Cela étant dit, les professionnels sont nombreux sur le marché et il n’est pas toujours simple de choisir le bon.

Comment bien choisir l’entreprise pour ses travaux d’électricité ?

Pour avoir le meilleur rapport qualité-prix, nous avons généralement l’habitude de faire réaliser plusieurs devis par des professionnels. Néanmoins, opter pour le moins cher d’entre eux n’est pas forcément la meilleure solution.

Voici six précieux conseils à suivre :

Conseil n°1 - Vérifiez que le professionnel dispose de la garantie décennale 

Parfois mentionnée dans le devis, la garantie décennale est primordiale.

En effet, elle va vous permettre d’être protégé pour une durée de 10 ans contre les différents vices et malfaçons qui pourraient survenir sur votre chantier. Cette garantie est obligatoire pour les constructions neuves, les rénovations de grande ampleur et les aménagements divers. Si celle-ci n’est pas mentionnée explicitement sur votre devis, demandez au professionnel d’en obtenir la preuve écrite. Si vous n’êtes pas concerné pas du gros œuvre, la garantie décennale n’est pas obligatoire. Vous pourrez alors demander à avoir une preuve de garantie biennale. Comme son nom l’indique, celle-ci vous protège pour une durée de deux ans.

Conseil n°2 - Vérifiez que le professionnel dispose des assurances nécessaires 

En premier lieu, la garantie décennale.

Celle-ci est primordiale car elle va vous permettre d’être protégé pour une durée de 10 ans contre les différents vices et malfaçons qui pourraient survenir sur votre chantier. Cette garantie est obligatoire pour les constructions neuves, les rénovations de grande ampleur et les aménagements divers. Si celle-ci n’est pas mentionnée explicitement sur votre devis, demandez au professionnel d’en obtenir la preuve écrite.

Si vous n’êtes pas concerné pas du gros œuvre, la garantie décennale n’est pas obligatoire. Vous pourrez alors demander à avoir une preuve de garantie biennale. Comme son nom l’indique, celle-ci vous protège pour une durée de deux ans. 

Autre élément à ne pas négliger : l’assurance dommages-ouvrage.

Elle vous protège contre les dommages que pourrait causer votre artisan sur votre logement. Demandez-lui une attestation de son assurance responsabilité civile professionnelle pour se faire.

Conseil n°3 - Vérifiez la santé financière de l’entreprise 

Une entreprise en difficulté financière pourrait abandonner vos travaux sans préavis. Aussi, pour ne pas rencontrer ce genre de désagréments, assurez-vous de la bonne santé financière de celle-ci. Pour se faire, vous pouvez librement consulter son chiffre d’affaires et vous assurer qu’elle n’est pas en liquidation judiciaire. 

Conseil n°4 – Choisissez un professionnel qui respecte les normes en vigueur 

En matière d’électricité, il est impératif de respecter les normes en vigueur.

Aussi, assurez-vous que le professionnel est bien au courant des dernières législations.

Gardez bien à l’esprit qu’une installation qui ne respecte pas les normes accroît les risques d’incendies dans votre maison. 25 à 30% des départs de feu sont en effet d’origine électrique.

En France, tout ce qui concerne les installations électriques est régit par la norme NFC 15-100. 

Conseil n°5 - Faite appel à un professionnel QUALIBAT ou RGE pour des travaux de qualité 

La qualification QUALIBAT offre une garantie de résultat, en attestant entre autres que l’entreprise dispose de toutes les ressources nécessaires, qu’elles soient humaines, matérielles et techniques, nécessaires à la bonne réalisation des travaux.

Sachez que la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement vous permettra d’ouvrir les droits à des subventions telles que le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) ou encore l’éco-prêt à taux zéro. 

Conseil n°6 - Veillez à ce que votre devis soit le plus détaillé possible 

Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises à la fin des travaux, votre devis devra comporter le plus de détails possibles. Il devra contenir au minimum le tarif TTC, les dates de début et de fin du chantier, les modalités de paiement ainsi que les pénalités de retard.
 

Conseil n°7 - Veillez à ce que votre artisan utilise des produits de marque reconnue

Préférez un électricien qui vous propose des produits de qualité pour votre installation électrique afin d’en assurer la longévité et la sécurité. Faites donc appel à un professionnel qui travaille avec des grandes marques reconnues, telle que Schneider.

Comment choisir entre circuit encastré ou circuit apparent ? 

Vous construisez une nouvelle maison ou souhaitez rénover votre actuelle installation électrique ? Sachez que la distribution des circuits peut s’effectuer de différentes manières. Ainsi, l’esthétique, le coût mais aussi la durée de travaux vont varier. Comment choisir entre circuit encastré ou circuit apparent ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ? Quel budget prévoir pour refaire son installation électrique ? Quelles sont les aides financières accessibles ?

Il est commun, et véridique, de penser qu’un circuit apparent est plus simple à installer et donc moins onéreux alors qu’un circuit encastré, de par les travaux plus lourds qu’il nécessite est plus coûteux. Toutefois, cette réflexion est trop simpliste et ne doit pas être la seule à orienter votre choix. Voici quelques spécificités propres à chacune de ces techniques qui devraient éclairer votre décision finale : 

Zoom sur le circuit encastré

Vous l’avez compris, le circuit encastré est celui qui va nécessiter le plus de travaux puisqu’il va falloir effectuer plusieurs saignées (tranchées) dans les murs afin d’être en mesure d’encastrer les fils électriques. Aussi, en plus de ces travaux de maçonnerie, il faudra prévoir par la suite de refaire la peinture. Toutefois, c’est avant tout le choix de l’esthétique. En effet, aucun de vos fils électriques ne seront apparents : seul l’appareillage (prises et interrupteurs) seront visibles.

Notez tout de même qu’en cas de réparation, vous n’aurez d’autre choix que de percer les murs pour atteindre les gaines de fils. 

Zoom sur le circuit apparent 

Pour les circuits apparents, les conducteurs circulent à l’intérieur de conduits sous forme de plinthes ou de goulottes généralement placées en applique (saillie) sur les murs. Les prises et les interrupteurs quant à eux sont fixés à même ces conduites. Côté design et esthétisme, c’est la solution la moins prisée. Toutefois, c’est une solution souvent adoptée dans le cadre de la rénovation puisque d’une part, elle est moins onéreuse et d’autre part, sa mise en œuvre simplifiée ne nécessite aucuns travaux de maçonnerie ni de peinture. Enfin, sachez qu’en cas de réparation, l’intervention des professionnels sera plus simple puisque les gaines de fils seront directement accessibles. 

Bon à savoir

Même si la technique de pose du circuit apparent paraît simple, la réaliser soi-même, même lorsque l’on est bricoleur est généralement une mauvaise idée. Sachez en effet qu’une mauvaise installation pourrait non seulement vous mettre en danger mais aussi mettre en péril la sécurité de vos proches à court ou moyen terme. Par conséquent, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel qualifié qui connaisse tout de la norme NFC 15-100 afin d’avoir une installation électrique de qualité et aux normes. Sachez pour finir qu’en cas d’accident, si votre installation n’est pas aux normes, votre assureur pourrait refuser de vous indemniser.
 

Quel budget prévoir pour refaire son installation électrique ?

Que cela concerne une construction neuve ou une rénovation, faire ou refaire son installation électrique fait partie des travaux les plus onéreux. Aussi, il est important de pouvoir calculer avec précision son budget afin d’anticiper au maximum. Tout d’abord, vous devez savoir que le prix de votre installation électrique dépendra principalement du nombre d’éléments que vous souhaitez y intégrer, de leur puissance ainsi que de la surface de votre habitation.

Voici quelques indicatifs qui devraient vous aider à déterminer avec précision le budget nécessaire à votre installation au regard de vos besoins : 

Le tableau électrique

C’est un élément indispensable de votre installation électrique.

Vous pouvez choisir de vous équiper d’un tableau électrique pré-monté en usine ou réalisé sur-mesure en fonction de vos besoins. Pour un tableau électrique pré-monté, comptez en moyenne entre 200 et 500 euros (tarif de pose non compris), en fonction de son équipement et du nombre de rangées nécessaires.

A cela va s’ajouter les différents éléments qui constituent le tableau électrique : 

  • Le compteur électrique : pour cet élément, vous n’aurez rien à dépenser puisqu’il appartient généralement à votre fournisseur d’électricité.
     
  • Le disjoncteur : pour assurer votre sécurité ainsi que celle de vos proches, le disjoncteur est indispensable. En effet, en cas de problème, il va permettre l’interruption du circuit électrique. Pour cet élément, il faudra prévoir un budget compris entre 130 et 200 euros.
     
  • Le disjoncteur différentiel : il va avoir pour fonction de protéger le circuit électrique des éventuelles surtensions. En termes de coût, comptez entre 150 et 250 euros. 
     
  • Le disjoncteur divisionnaire : non indispensable dans votre tableau électrique, il va découper l’installation électrique par zone et par type (chauffage, lumière, prises etc.). Peu onéreux, vous pourrez vous en procurer pour une somme allant de 60 à 90 euros.

Les prises 

Peu prises en considération dans le coût d’une installation électrique, elles sont pourtant indispensables à notre confort.

Ces éléments que l’on utilise chaque jour doivent respecter les normes de sécurité en vigueur. Leur prix est très variable en fonction de l’esthétisme choisie (couleur, matériaux, etc.). Un premier prix sera aux alentours de 4 euros et pourra dépasser facilement les 50 euros pour un modèle haut de gamme.
 

Aux prix des équipements, il faudra rajouter les tarifs d’intervention du professionnel.

Ceux-ci vont varier en fonction votre type d’installation électrique (en construction ou en rénovation) ainsi que des éléments dont vous souhaitez disposer. Par ailleurs, les tarifs de l’électricien ne seront pas les mêmes selon qu’il s’agisse d’une mise aux normes ou d’une installation complète. Pour une mise aux normes complète, prévoyez un tarif d’intervention d’environ entre 80 et 100 euros / m².

Bon à savoir

Une rénovation électrique est vivement recommandée si votre logement n’en a pas subi ces dernières 25 années. Pour obtenir les meilleurs tarifs, nous vous conseillons de faire établir plusieurs devis comparatifs auprès de différents prestataires. N’oubliez pas non plus le coût lié à la TVA car tous les devis présenteront des montants hors taxes. Enfin, prenez également en considération les tarifs de déplacement du professionnel. Pour qu’ils soient les plus intéressants possibles, il est préférable de choisir un électricien proche de votre domicile.
 

 

Vous avez des questions ? Besoin de précisions par rapport à votre projet ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !