Entretien et réparation de la ventilation

Pour maintenir un air sain et propre à l’intérieur de votre logement, la ventilation est primordiale. Toutefois, l’installation d’un bon équipement ne suffit pas : il est indispensable de l’entretenir. En effet, grilles d’aération, filtres ou encore gaines vont finir par s’encrasser gênant alors la circulation de l’air. Pourquoi entretenir sa ventilation ? A quelle fréquence ? Comment s’y prendre ? Que faire en cas de panne ?

Décryptage dans l’article :

Pourquoi entretenir sa ventilation ?

Si nous n’y pensons pas toujours, entretenir sa ventilation est pourtant indispensable à son bon fonctionnement. Vous en doutez encore ? Voici cinq raisons qui vous feront changer d’avis : 

  • Pour faire des économies d’énergie
    Une ventilation encombrée de divers débris et poussières ne pourra pas aspirer l’air correctement et sera par conséquent plus gourmande en électricité. Par ailleurs, cette accumulation de saleté peut engendrer un déséquilibre des débits entre l’air insufflé et l’air aspiré générant une sous-ventilation de votre intérieur.

 

  • Pour allonger la durée de vie de votre équipement
    S’il est sale, le système de ventilation va devoir faire plus d’effort pour aspirer l’air ce qui, à termes, peut abîmer le moteur et conduire à une usure prématurée.

 

  • Pour préserver votre santé et celle de vos proches
    Un système mal entretenu perd en efficacité et par conséquent, l’air n’est pas renouvelé correctement. Ce déficit de ventilation peut alors entraîner des problèmes d’humidité susceptibles d’impacter la santé des occupants.

 

  • Pour assurer votre sécurité
    Vous l’aurez compris, plus les poussières s’accumulent dans votre ventilation, plus le moteur devra fonctionner. Ce fonctionnement anormalement intense pourrait entraîner une surchauffe qui, si elle n’est pas prise en charge, risquerait de provoquer un court-circuit qui pourrait provoquer des dégâts importants dans votre logement. De plus, une ventilation mal entretenue peut devenir bruyante et ainsi affecter votre confort acoustique au sein de l’habitation.

 

  • Pour éviter la propagation des mauvaises odeurs
    Une ventilation encombrée pourra également avoir pour conséquence de diffuser des mauvaises odeurs dans votre intérieur. 

A quelle fréquence entretenir sa ventilation ?

L’entretien de votre système de ventilation passe par des gestes de maintenance simples à reproduire régulièrement. Voici ce qu’il faut retenir : 

  • Une fois tous les trimestres, vers la fin de l’hiver, procédez, après démontage, au nettoyage méticuleux des bouches d’extraction à l’aide d’eau et de produit dégraissant (vous pouvez par exemple utiliser du liquide vaisselle). Une fois réalisé, laissez-les sécher avant de les refixer. N’oubliez pas non plus de dépoussiérer à la même fréquence les entrées d’air avec un aspirateur.
     
  •  Une fois par an, vérifiez les filtres de votre VMC. S’ils sont abîmés, renouvelez-les et sinon, nettoyez-les à l’aide d’un produit dégraissant.
     
  • Tous les deux ans, changez les piles des bouches d’aération de votre VMC hygroréglable (système qui prend en compte le taux d’humidité de la pièce pour contrôler la ventilation).
     
  • Une fois par an, pour les VMC double flux, vérifiez l’échangeur thermique.
     
  • Enfin, tous les 3 ans, vous devrez faire appel à un professionnel pour procéder à un contrôle et un entretien complet de votre VMC. Lors de cette révision, le professionnel va procéder au nettoyage en profondeur des circuits d’aération, il s’occupera également de l’entretien des gaines et du bloc moteur et vérifiera les entrées d’air neuf et les conduits d’aération. 

Le meilleur moment pour faire réaliser l’entretien complet de votre ventilation est le printemps. En effet, pendant la saison hivernale, en raison du manque d’aération et du chauffage, votre VMC fonctionnera davantage.

Ventilation, que faire en cas de panne ?

Malgré un entretien régulier, il arrive qu’un système de ventilation tombe en panne. En fonction de la situation, voici quelques bons gestes à adopter si cela vous arrive : 

  • En cas de panne moteur
    Dans cette situation, vous n’aurez d’autre choix que de faire appel à un spécialiste. Si le problème n’est pas trop important, il pourra réparer le moteur. Le cas échéant, il faudra le remplacer.
     
  • En cas d’obstruction des bouches d’aération 
    et des entrées d’air

    Ici le problème est moins grave et un simple nettoyage pourra suffire à relancer votre ventilation.
     
  • En cas de problème de fusibles
    Ici aussi, l’aide d’un spécialiste sera utile. Celui-ci pourra en effet vérifier l’alimentation électrique de votre ventilation. N’essayez pas de réparer par vous-même, faites plutôt appel à un professionnel.
     
  • En cas de dysfonctionnement des gaines
    ou conduits d’air

    Il arrive que ces derniers soient endommagés. Vous pourrez alors les réparer à l’aide d’un adhésif spécifique ou les remplacer à l’état neuf. 

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !