Remplacer ou réparer ses fenêtres ?

Très importantes dans l’isolation d’une maison, les fenêtres doivent être en bon état si vous ne souhaitez pas subir d’infiltrations d’air désagréables et voir votre facture énergétique grimper à cause des déperditions de chaleur. En outre, si vous constatez qu’elles sont en mauvais état, il est important d’intervenir. Toutefois, il peut être compliqué de décider entre leur remplacement total ou leur réparation. 

 

Remplacer ou réparer ses fenêtres, comment faire son choix ?

En plus de faire partie des éléments architecturaux de votre maison, des fenêtres en bon état vous permettront de garder une maison confortable vous protégeant du froid en hiver, de la chaleur en été et des différentes nuisances sonores extérieures.

Aussi, lorsque celles-ci sont en mauvais état, leur réparation ou remplacement est souvent sous-estimé à cause des dépenses que cela engendre. Néanmoins, sachez que plus vous tarderez à intervenir, plus cela pèsera sur votre facture énergétique et plus les travaux risquent d’être importants. Dans quels cas envisager un remplacement de vos fenêtres ? Pourquoi est-il parfois préférable d’opter pour une réparation ? Décryptage. 

Dans quels cas remplacer ses fenêtres ?

Un remplacement de fenêtre est à envisager lorsque celle-ci ne vous apporte plus le confort requis à savoir une bonne isolation thermique et acoustique.

De même, lorsque vous êtes équipés d’un simple vitrage et que le cadre de la fenêtre est endommagé, une réparation ne vous donnera pas satisfaction. Voici quelques signaux évocateurs qui doivent vous aiguiller vers le remplacement de vos fenêtres : 

  • Passage d’air autour des ventaux, 
  • Dégradation du matériau (bois, alu, plastique), 
  • Sensations de froid devant la fenêtre, 
  • Condensation sur la vitre 

Lors du remplacement de vos fenêtres, notez que tous les matériaux ne se valent pas en termes de durabilité. Le bois a une durée de vie d’environ 15 ans, de 25 à 30 ans pour l’aluminium, de 30 à 40 ans pour le PVC et de 50 ans pour une huisserie mêlant bois et aluminium. 

 

Avec de nouvelles fenêtres, vous pouvez réaliser une économie de 10% sur votre facture énergétique annuelle. 

Dans quels cas opter pour une réparation de ses fenêtres ?

Si vos fenêtres sont récentes et qu’elles sont équipées de doubles vitrages, dans ce cas, il est inutile de dépenser dans des travaux de remplacement total.

Par ailleurs, il faut également prioriser les pièces de vie et les pièces dites « secondaires » comme une chambre d’amis ou un bureau. Ainsi, il vaudra parfois mieux remplacer une fenêtre se trouvant dans une pièce de vie et réparer une autre qui se trouve dans un lieu moins fréquenté de votre maison. 

Dans une grande majorité des situations, les réparations de fenêtres concernent le vitrage. En outre, pour ce type de travaux, il est conseillé de faire appel à un vitrier qui vous garantira une pose de qualité. Lorsque le cadre de votre fenêtre est endommagé, l’application d’un mastic peut s’avérer efficace. 

 

Au sein d’un bâtiment classé, vous pouvez être dans l’obligation légale de préserver vos fenêtres. Dans ce genre de situation, il conviendra alors de faire appel un professionnel pour réparer vos ouvertures dans les règles de l’art. 

 

Remplacement ou réparation de ses fenêtres, quel budget faut-il prévoir ?

Le prix du remplacement de vos fenêtres sera concomitant avec les matériaux choisis, la nature du vitrage ainsi que le coût de la pose. Pour ce qui est de la réparation, le budget dépendra principalement de la nature des travaux à effectuer.

Voici quelques indicatifs pour vous éclairer : 
 

  • Pour le remplacement d’une fenêtre en PVC, prévoyez un budget moyen de 465 euros TTC par fenêtre ; 
  • Pour le remplacement d’une fenêtre en bois, le coût sera légèrement plus élevé, comptez environ 535 euros TTC l’unité ; 
  • Pour le remplacement d’une fenêtre en aluminium, le prix moyen par fenêtre s’élèvera à 680 euros TTC ; 
  • Enfin, pour une fenêtre constituée à la fois de bois et d’aluminium, prévoyez un coût de 1205 euros TTC par fenêtre. 


En ce qui concerne les réparations, voici les prix moyens pratiqués pour un remplacement de vitrage : 

  • Pour un double vitrage simple, comptez entre 80 et 120 euros ; 
  • Pour un double vitrage acoustique, prévoyez entre 140 et 180 euros ; 
  • Pour un double vitrage de sécurité, les prix s’échelonnent entre 180 et 200 euros ; 
  • Pour un triple vitrage, prévoyez un budget d’environ 190 euros.

 

Pour vous aider à financer vos travaux, sachez que vous pouvez bénéficier de certaines subventions. Pour se faire, vous devrez impérativement faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune. 

 

Changement de fenêtre : les 6 scénarios

Allo docteur ? Quand savoir si ma fenêtre va mal ? Voilà une question que l’on devrait tous se poser. Menuiserie clé par excellence de notre habitation, une fenêtre qui tourne de l’œil, c’est une déperdition d’énergie, une mauvaise étanchéité, des risques d’infiltrations ou des risques de sécurité. Quels sont les symptômes d’une fenêtre défaillante ? Suis-je obligé de changer de fenêtre ?

Ma fenêtre n’est plus étanche

Des courants d’air vous glacent le sang pourtant vos fenêtres sont bien fermées ? Un problème d’étanchéité peut en être la cause. Une menuiserie qui n’est plus étanche c’est le froid qui entre !

Un problème d’isolation qui peut être imputé à deux facteurs principaux : 

  • Des joints usés 
  • Une mauvaise jonction entre le dormant et l’ouvrant
  • Des châssis de piètre qualité 


L’étanchéité de la fenêtre est assurée par le châssis de la menuiserie et les raccords entre celui-ci et la façade du bâtiment. Aussi, pour savoir si vous devez changer de fenêtre vous devez en priorité vous informer sur la classe de performance d’étanchéité du châssis mis en place. Classés de 0 à 6, 6 pour les plus performants, la performance du châssis vous apporte la première protection d’étanchéité à l’air et à l’eau. Sachez que 87% des châssis testés sont de catégories 4. Plus important encore, lorsqu’on cible uniquement les habitations à haute performance d’étanchéité à l’air, les fenêtres de classe 4 sont à l’origine de 15% des fuites dans la moitié des habitations.

En choisissant des châssis de classe 6, la moyenne tombe à 3%.

Les conseils de l'expert L'Artisan

Le changement des fenêtres permet également de limiter une paroi mal isolée. Un niveau d’étanchéité élevé permettra un meilleur confort thermique et augmentera également les performances d’isolation acoustique. Pour améliorer le confort, des travaux d’isolation et d’étanchéité de la façade pourront être menés.

L'Artisan

En résumé, une fenêtre qui n’est plus étanche doit être changée si la cause provient du châssis ou de son installation. Des joints abimés en revanche pourront toujours être retravaillés. Enfin, si votre maison a « bougé », le cadre de votre fenêtre a pu également subir des dommages, être déformé par le temps, il faudra alors remplacer la fenêtre.

J’ai des infiltrations d’eau : je change !

La peinture de vos murs s’écaille ? Le bois de vos fenêtres gonfle et commence à pourrir ? Des auréoles et des dépôts blanchâtres apparaissent sur vos murs ?

Mauvaise nouvelle, vous avez tous les symptômes d’une infiltration d’eau. Les causes peuvent être multiples. Un mauvais entretien de vos fenêtres, une fissure dans vos menuiseries, un châssis vieillissant, des joints qui ne sont plus étanches ou encore une fenêtre mal posée. 

Lorsque vous constatez une infiltration il est important de vite réagir pour ne pas fragiliser les murs de votre logement. Les dégâts causés par l’eau deviennent rapidement irréversibles et dangereux pour vous et votre famille. Dans ce cas précis, il convient de changer rapidement de fenêtres.

 

Je suis gêné par les bruits de l’extérieur : la question du vitrage

Le bruit est une source majeure d’inconfort, surtout lorsque celui-ci s’invite chez nous. La pollution sonore, en plus d’être très inconfortable, peut-être au final préjudiciable pour votre santé (augmentation du stress, insomnie…). C’est pourquoi il est important d’avoir des fenêtres suffisamment efficaces pour réduire les nuisances sonores venues du dehors. 

Plusieurs conditions doivent être réunies pour qu’une fenêtre vous protège efficacement des sons extérieurs : 

  • La pose doit ne présenter aucun défaut. L’installation de votre fenêtre doit impérativement avoir été réalisée avoir soin avec une attention toute particulière pour l’étanchéité entre le dormant et le mur. C’est pourquoi il vaut mieux préférer faire appel à un professionnel pour une installation irréprochable. 
     
  • Choisir le bon niveau d’isolation phonique pour votre menuiserie en fonction de votre environnement. Il existe 4 niveaux d’affaiblissement sonore pour une fenêtre (classement AC de la certification ACOTHERM). Ces niveaux sont exprimés en décibels (dB) et vont de 28 dB (AC1) jusqu’à 40 dB (AC4). Plus la valeur est élevée, plus l’isolation est performante. Pour bien évaluer vos besoins il vous faudra faire réaliser un diagnostic acoustique. 
     
  • Les entrées d’air intégrées à la menuiserie doivent être de qualité. Les entrées d’air sont nécessaires pour assurer le bon renouvellement de l’air au sein de votre logement. Si elles sont mal intégrées, elles peuvent impacter lourdement l’étanchéité de la fenêtre mais aussi ses capacités isolantes thermo-acoustiques. 
     
  • Enfin vous devez choisir le vitrage adapté et performant. La composition du vitrage joue un rôle primordial dans l’affaiblissement acoustique. Pour améliorer votre confort phonique de façon important, le mieux est d’opter pour du verre feuilleté équipé de PolyVinyl de Butyral (PVB). Le film PVB intégré dans les épaisseurs du vitrage permet de diminuer fortement les nuisances provenant de l’extérieur mais aussi de renforcer la sécurité de vos fenêtres.

J’ai du mal à ouvrir ou fermer mes fenêtres

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer pourquoi vous avez désormais du mal à manipuler votre fenêtre.

Le principal coupable est le temps. Au fil des années, vos fenêtres, même bien entretenues, vont subir des dégradations. Le bois de la menuiserie peut par exemple avoir gonflé, notamment à cause d’une perte d’étanchéité et d’une possible infiltration d’eau. Il n’a donc plus les mêmes dimensions que d’antan. Les vantaux peuvent s’être affaissés empêchant le bon fonctionnement de la fenêtre soit à cause d’un mauvais équerrage ou simplement du temps qui passe. Il est possible que les huisseries aient été déformées à cause d’un choc violent. Il y a potentiellement trop de couches de peinture ce qui gêne la fermeture.

Il est parfois possible de procéder à des réparations pour palier à ces problèmes d’ouverture. Le bois gonflé peut être remplacé par du bois sain. Un vantail affaissé peut être réassemblé. Les couches de peintures peuvent être décapées. Mais d’ordinaire, ces signes démontrent que vos fenêtres ont fait leur temps et qu’il est l’heure de les changer ! 

Ma fenêtre est endommagée dois-je la changer ?

Que faire si votre fenêtre est endommagée ? Selon les dégâts de votre fenêtre vous pouvez choisir de la remplacer ou bien de la faire réparer. Dans le cas d’une vitre brisée, il n’est pas nécessaire de changer toute la fenêtre, faire remplacer le vitrage par un professionnel peut amplement suffire. 

Lorsque ce sont les menuiseries qui sont touchées, il est également possible de procéder à des réparations seulement si les dommages sont minimes et rattrapables. En cas d’hésitation demandez l’avis d’un expert.

Si vous souhaitez réparer vos fenêtres plutôt que de les faire remplacer pour des raisons budgétaires, sachez que les changer est parfois plus rentable. Le changement de fenêtre s’il améliore l’isolation globale de votre logement est perçu comme une rénovation d’ordre énergétique. Il existe plusieurs aides financières proposées par l’Etat, les régions et même les communes pour vous aider à financer ce type de projet. Comme par exemple le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Installer de nouvelles fenêtres vous permettra également de faire des économies d’énergie. Il s’agit donc au final d’une opération avantageuse. 

En bref le remplacement n’est pas systématique mais dans certains cas il s’impose. Lorsque votre fenêtre ne fait plus son travail, qu’elle n’est plus isolante, qu’elle n’est plus étanche ou bien qu’elle est simplement devenue obsolète vous vous devez de la changer. 

Ma fenêtre n’est plus esthétique : je remplace ou je répare ?

Pour améliorer l’aspect esthétique de votre fenêtre vous pouvez procéder à quelques petits travaux de rénovation.

Pour une menuiserie en bois, décapez, poncez et appliquez une nouvelle peinture pour lui faire retrouver son éclat. Sachez qu’il vous est également possible de peindre du PVC ou bien de l’aluminium avec des peintures spéciales. Leur application reste cependant plus difficile et le résultat peut s’avérer décevant. C’est pourquoi il vaut mieux changer ce type de fenêtres plutôt que d’essayer de les peindre. 

S’il ne s’agit pas seulement de couleurs et que vous souhaitez un look plus moderne avec des profilés plus fins, il vous faudra également les remplacer. Le must pour un style plus contemporain ? L’aluminium ! Léger, fin et déclinable dans de nombreux coloris ce matériau est idéal pour moderniser votre intérieur et votre façade. 

 

Vous avez des questions ? Besoin de conseils personnalisés ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un professionnel !