Carrelage salle de bain : choix et pose

Résistant, facile d’entretien et esthétique, le carrelage mural est le revêtement incontournable dans une pièce d’eau. Considéré comme la « peau » de la salle de bain, il se décline dans une large gamme de formats, de matériaux, de couleurs et de finitions, et peut s’adapter aisément à tous les styles et à toutes les envies. Pour trouver le carrelage mural idéal et recréer une salle de bain unique, suivez le guide !

Carrelage mural

Un revêtement déclinable pour tous les goûts

En matière de carrelage, l’offre est plutôt vaste, que ce soit en termes de formats, de formes, de reliefs ou de motifs. Certains carreaux reproduisent ainsi à la perfection le béton, la pierre naturelle ou le bois. Ils sont proposés dans une belle palette de coloris, allant du blanc au noir, en passant par toutes les teintes vives et pastel, et avec une finition brillante ou mate.

En dehors de la faïence, spécifiquement conçue pour une pose murale, les murs d’une salle de bain peuvent accueillir du carrelage en grès cérame, des carreaux de ciment, de la mosaïque ou de la pierre naturelle.

En matière de carrelage de salle de bain, l’offre est plutôt vaste, que ce soit en termes de formats, de formes, de reliefs ou de motifs. Certains carreaux reproduisent ainsi à la perfection le béton, la pierre naturelle ou le bois. Ils sont proposés dans une belle palette de coloris, allant du blanc au noir, en passant par toutes les teintes vives et pastel, et avec une finition brillante ou mate.

En dehors de la faïence, spécifiquement conçue pour une pose murale, les murs d’une salle de bain peuvent accueillir du carrelage en grès cérame, des carreaux de ciment, de la mosaïque ou de la pierre naturelle.

Comment sélectionner le bon carrelage salle de bain ?

Tout va dépendre de son emplacement : au sol ou au mur, dans toute la pièce ou sur une partie seulement. Le choix de carrelage de salle de bain étant vaste vous pouvez varier le genre et les couleurs pour créer une pièce en tout point unique. Votre choix peut également s’orienter en fonction de la typologie de votre intérieur.

Pour une salle de bain de petite taille par exemple, évitez le carrelage noir ou sombre, optez pour du blanc afin d’agrandir visuellement l’espace. De nombreux produits existent sur le marché afin de trouver un carrelage salle de bain au tons clairs, à la fois moderne et original. Vous devrez également vous tourner vers un revêtement de faible épaisseur afin de ne pas rapetisser la pièce. Autre possibilité : poser un carrelage de salle de bain uniquement sur un ou deux murs, au niveau de la douche par exemple.

Pour un effet déco assuré, pensez à harmoniser votre choix de carrelage salle de bain à celui de votre robinetterie. Vous avez craqué pour un style design ? Orientez-vous alors vers un revêtement brillant, à la finition satinée pour accompagner la robinetterie de votre pièce d’eau. En revanche, pour une salle de bain au look campagnard, on privilégiera un carrelage plus naturel au sol comme au mur, la finition sera mate plutôt que satinée.

Des matériaux uniques à votre image

L’offre en termes d’aspect étant pléthorique : béton, bois, pierre naturelle, carreaux, ciment…, se mêlent pour vous aider à créer un univers totalement unique à votre salle de bain. Choisir le bon carrelage nécessite néanmoins de le voir et de le toucher, cela vous permettra de vous rendre compte du rendu réel des différents modèles. D’où l’importance de se déplacer en magasin pour le sélectionner.

 

carrelage salles de bains

Les conseils de l'expert L'Artisan

Pensez aussi aux finitions d’angles. Elles sont réalisées avec des baguettes pour angles sortants ou rentrants. Celles-ci sont proposées dans un large choix de coloris afin de pouvoir être parfaitement coordonnées au carrelage, si vous le souhaitez.

L'Artisan

La faïence 

Les carreaux en faïence sont exclusivement réservés à la pose murale. L’offre, tant en termes de couleurs que de motifs, est vaste. Pour maximiser la luminosité de la pièce, l’idéal est d’opter pour un modèle de couleur claire avec une finition brillante. S’il est fréquent de voir des carreaux de faïence de petit format, les grands formats, inspirés des carreaux de sol, sont de plus en plus plébiscités car ils permettent d’agrandir visuellement la pièce.

Comptez entre 15 € et 50 €/m².

Le grès cérame 

Dotés d’une grande résistance, les carreaux en grès cérame imitent à la perfection tous les matériaux naturels : le bois, la pierre, le marbre, le béton… On les retrouve d’ailleurs avec de nombreux motifs. Bien que prévus à l’origine pour être posés au sol, ils sont de plus en plus utilisés pour habiller les murs.

Comptez entre 20 € et 60 €/m²

Le carreau de ciment 

C’est la star du style rétro. Il est disponible dans les formats d’origine, de 10 x 10 cm à 40 x 40 cm, et une multitude de motifs et de teintes, que vous pouvez marier à l’infini pour obtenir un patchwork original et personnaliser la décoration de votre salle de bain. Attention toutefois, le carreau de ciment, poreux, nécessite l’application d’un traitement hydrofuge pour pouvoir résister à l’eau. Sinon, vous pouvez opter pour du carrelage imitation carreaux de ciment, en grès cérame, qui ne nécessite aucun traitement et dont le rendu est sensiblement identique.

Comptez environ 100 €/m2 pour du véritable carreau ciment.

La mosaïque

Qu’elle soit en pâte de verre, en pierre naturelle ou en grès, la mosaïque est probablement le meilleur matériau pour donner du style à votre salle de bain et la personnaliser à votre gré. Elle est en effet proposée dans toutes sortes de matières, de tailles, de formes et de couleurs, certains modèles mélangeant même plusieurs matériaux.

Attention toutefois, dans une salle de bain, mieux vaut la poser par petites touches : sur les murs de la douche, au-dessus du plan vasque, en bande murale verticale... Il est aussi possible de l’utiliser pour réaliser une frise décorative qui donnera du relief à la pièce.

Comptez entre 10 € et 50 € la plaque de 30 x 30 cm.

La pierre naturelle 

Marbre, quartz, travertin… la pierre naturelle donne un charme indéniable et insuffle une atmosphère sereine et organique à votre salle de bain, grâce à ses effets de texture et ses variations de couleurs. Matériau noble par excellence, elle possède une durée de vie inégalable, à condition de l’entretenir correctement.

Il reste cependant un matériau haut de gamme : à partir de 80 €/m².

choisir le carrelage salle de bain

Jouer avec la matière pour des mélanges étonnants 

La salle de bain est devenue à travers les années LA pièce que l’on aime décorer et aménager selon ses envies.

En matière de carrelage mural, tout est possible, surtout dans une salle de bain. Même mélanger les matériaux, les coloris et les motifs, à condition de veiller à l’harmonie de l’ensemble. Méfiez-vous des décors très prononcés qui risqueraient de vous lasser plus rapidement que vous ne le pensez...

Dans une salle de bain, associer des carreaux de divers formats et/ou de différents matériaux (faïence et carreau de ciment, mosaïque et pierre naturelle…) permet de briser l’uniformité et de donner du caractère à la pièce. Vous pouvez, par exemple, ponctuer votre faïence avec de la mosaïque en pâte de verre transparente : cette composition de matières offrira de la profondeur à l’ensemble de votre revêtement mural.

Avec ce type d’association, le calepinage est une étape à ne surtout pas négliger puisqu’elle servira, notamment, à éliminer d’éventuelles fausses notes avant la mise en chantier de la pièce. Et gardez en tête qu’il vous faudra choisir un carrelage dominant pour que l’assemblage soit réussi.

Pour la petite touche en plus, le carrelage mural peut être accompagné par ce que l’on appelle un « listel », petite moulure plate, qui se pose entre deux rangées de carreaux, pour animer un mur uniforme ou créer une transition entre deux modèles de carrelage. Le listel est disponible dans différents matériaux et diverses finitions chromatiques pour des associations très raffinées.

Sachez qu’il est également possible de créer vos propres listels en utilisant des plaques de mosaïque ou des carreaux d’une autre couleur ou d’une autre gamme.

De la couleur pour embellir la pièce 

Si vous souhaitez une salle de bain à l’ambiance chaleureuse ou bien plutôt orientée zen, le choix des couleurs va prendre ici toute son importance ! Sachez que les couleurs claires vont sensiblement agrandir la pièce et l’illuminer. Les couleurs plus sombres vont quant à elles, apporter du cachet et embellir toutes les surfaces de la salle de bain.

Une fois votre carrelage choisi, pensez au joint. Là encore, tout est affaire de style. S’il est d’usage d’utiliser plutôt un joint gris au sol (moins salissant qu’un joint blanc), il est aussi possible d’opter pour un joint de couleur, coordonné à la teinte du carreau. Les joints de couleur, disponibles dans une infinité de coloris et de nuances, ont le vent en poupe. C’est le petit détail pour une finition parfaite.

Une pose particulière pour un style sur mesure 

Dans une salle de bain, les grands carreaux donnent une sensation d’espace. Les carreaux de 30 x 30 cm sont, eux, parfaits pour créer des effets visuels en jouant sur les couleurs et les finitions. Tout dépend de l’effet visuel que vous recherchez pour la pièce. Il existe d’ailleurs pour cela plusieurs types de pose pour le carrelage au sol : droite, en diagonale ou en quinconce. 

 

  • La pose droite est la plus classique : les carreaux, de même format, sont alignés le long d’une ligne perpendiculaire à l’un des murs.
  • La pose en diagonale crée un effet de perspective et donne l’impression que la salle de bain est plus grande qu’elle ne l’est : les carreaux sont posés à angle droit le long d’une des diagonales de la pièce.
  • La pose en quinconce, ou en décalé, donne du rythme : chaque ligne de carrelage est décalée, par rapport à la précédente, de la moitié, ou du tiers, de la largeur du carreau.
  • Pour les poses les plus complexes, mieux vaut, dans un premier temps, poser les carreaux sans mettre de colle, afin de pouvoir rectifier le cas échéant. C’est ce que l’on appelle la « pose à blanc ».

Enfin, comme pour le papier peint, le rendu et le calibrage d’un carrelage peut varier d’une production à l’autre (il peut y avoir des bains différents). Il est donc conseillé d’en commander un peu plus que la surface nécessaire (de 5 à 10 %). Ce surplus permettra d’absorber les pertes liées aux découpes et de garantir une bonne uniformité à l’ensemble.

 

La sécurité à ne pas négliger  

Enfin, si vous souhaitez faire poser du carrelage sur le sol de votre salle de bain, ne prenez pas de risques et choisissez un modèle antidérapant. Une réglementation existe afin de vous guider dans votre sélection. Les carrelages antidérapants sont en effet classés en 2 catégories.

Pour les déplacements pieds chaussés, les carrelages sont notés avec un indice « R », de R9 à R13 : plus l’indice est élevé, moins le revêtement est glissant.

Pour les déplacements pieds nus, c’est une lettre - A, B, ou C - qui va déterminer la performance du carrelage, C correspondant à la meilleure notation.

Concrètement, fiez-vous plutôt au classement avec les lettres, qui est le plus pertinent pour la salle de bain, et choisissez un carrelage de sol classé « B » au minimum. 

Les conseils de l'expert La Styliste

Afin de bien choisir votre carrelage mural, déplacez-vous en magasin afin d’avoir un meilleur aperçu de la couleur et de la texture réelle du matériau.

La Styliste

Vous cherchez un artisan pour la pose de votre carrelage ?

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux