Comment bien isoler sa salle de bain du froid ?

Conserver la chaleur au sein d’une salle de bain nécessite d’avoir une réflexion globale tant sur l’isolation que sur la ventilation. Pour cela, il est important d’isoler à la fois les murs, le plafond et le sol pour éviter toute déperdition de chaleur. Quels isolants utiliser ? Comment bien s’y prendre ? Toutes les réponses dans l’article !   

isolation thermique

Isolation thermique : quels isolants prendre en compte ?

Selon les experts, la température parfaite d’une salle de bain doit être comprise entre 21 et 23°C, soit 3 à 5 degrés de plus que le reste de la maison où la température oscille sensiblement entre 18° et 20°C en moyenne. 3 critères vont alors être importants à prendre en compte pour entamer un projet d’isolation thermique, et choisir les bons matériaux.

En raison de la température élevée, l’aération devra être efficace afin d’éviter l’apparition de moisissures sur les murs. De plus, elle va être primordiale afin de maintenir un air sain. Qui dit salle de bain dit aussi humidité. Voilà pourquoi il est essentiel de choisir des matériaux qui vont à la fois permettre une isolation efficace tout en résistant aux conditions prévues par la salle d’eau. Enfin, une bonne isolation devra inclure des matériaux qui réduisent au maximum les déperditions d’énergie en maintenant une bonne température et en limitant les ponts thermiques d’une pièce à une autre.

Il convient donc d’isoler le sol, les murs et le plafond en alliant isolation acoustique et thermique afin d’obtenir les meilleurs résultats.

 

Pour bénéficier de plus de conseils sur l'isolation de votre salle de bain, n’hésitez pas à contacter un expert.

Contacter un COACH EXPERT TRAVAUX

Isoler les murs pour un maximum de confort

Lieu de détente, une salle de bain parfaitement isolée offre un confort thermique nécessaire à votre bien-être, une impression de chaleur. Si la question ne se pose pas lors de la construction d’un logement neuf, en rénovation, les murs extérieurs des anciennes maisons non isolées diffusent une sensation de froid. Un phénomène dit de « mur froid », qui est perceptible dès que l’écart de température entre l’air intérieur et la paroi atteint 4 °C. Si c’est le cas dans votre salle de bain, pour bénéficier d’un confort thermique agréable dans cette pièce, il faut isoler ces murs. Pour y parvenir, vous avez plusieurs solutions efficaces à votre disposition :

Un doublage isolant sur ossature métallique composé d’une laine minérale (laine de verre, de roche…) et de plaques de plâtre hydrofuges. Comptez une épaisseur de 120 mm minimum.

Un système de doublage avec polystyrène expansé et plaques de plâtre hydrofuges (résistantes à l’humidité). Comptez également 120 mm minimum.
En isolant correctement les murs de votre salle de bain, vous allez diminuer fortement l’effet de condensation présent à cause des parois froides.
Chaque solution ayant ses qualités, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui pourra vous conseiller pour choisir la solution la plus adaptée à l’isolation thermique de votre salle de bain en fonction de votre budget et de la superficie à traiter.

Les travaux d’isolation des murs sont l’occasion rêvée pour revoir la configuration de la pièce. En effet, il est possible d’encastrer dans les doublages isolants les gaines électriques ou les réseaux d’alimentation en eau. Pour ces opérations, privilégiez un doublage sur ossature métallique.

Isoler le sol pour diminuer les déperditions d’énergie 

Réalisée sur une dalle de rez-de-chaussée ou sur un vide sanitaire, le sol de votre salle de bain doit être agréable lorsque vous marchez pieds nus dessus… Là encore, si vous ressentez le froid, il est nécessaire de faire faire une isolation du sol.

Deux possibilités sont alors envisageables : traiter l’isolation par en dessous ou par le dessus. Si le sol est situé au-dessus d’une cave, faites doubler le plafond de la cave avec un faux plafond (laine de verre et plaques de plâtre hydrofuges) sur ossature métallique. Si votre salle de bain est située au-dessus d’un vide sanitaire ou sur une dalle, l’isolation du sol peut être réalisée à l’aide de panneaux en polystyrène expansé recouverts d’une chape en béton.

Ces travaux permettent par ailleurs d’installer un système de chauffage par le sol. Des travaux qui méritent le regard d’un professionnel pour choisir la meilleure solution.
 

Les conseils de l'expert L'Artisan

Vide sanitaire et cave sont des volumes non chauffés. Il est donc nécessaire d’utiliser des plaques hydrofuges (qui résistent à l’humidité) pour réaliser le doublage.

L'Artisan

Isoler le plafond pour éviter les fuites de température 

L’isolation du plafond, est utile. En effet, c’est par le plafond que la chaleur s’échappe le plus. La moindre fuite peut alors faire perdre plusieurs degrés à la pièce. Il ne faut donc pas hésiter à doubler ici l’épaisseur d’isolant. Une toiture non isolée est un fort poste de déperditions thermiques. Dans le cas où elle n’est pas déjà isolée, il est fortement conseillé d’envisager de tels travaux pour réduire vos consommations énergétiques et améliorer votre confort dans la pièce d’eau installée justement sous la toiture.

Si votre toiture est déjà isolée, vérifiez que l’épaisseur de l’isolant est suffisante (supérieure à 8-10 cm) et que celui-ci est en bon état : la moindre infiltration d’eau ou le moindre tassement annihilent quasiment l’efficacité de l’isolation. Si vous constatez que l’isolant est en mauvais état, il faut envisager d’isoler à nouveau votre toiture.

Par ailleurs, et ce afin d’entretenir la pièce, il est indispensable de ventiler la salle de bain en prévoyant un système de ventilation comme une VMC ou un extracteur d’air. Cela dans le but de préserver l’air de la pièce en le rendant plus sain, mais aussi en protégeant l’isolant sur la durée. En effet, malgré le caractère hydrofuge des isolants, l’effet de condensation qui se forme peut créer petit à petit des moisissures difficiles à éradiquer sans aération.
 

Remplacer les anciennes fenêtres

Élément clé de l’isolation, une fenêtre double vitrage joue un rôle important pour votre confort thermique. Si la fenêtre est ancienne en simple vitrage, pas de question à se poser, il faut prévoir son remplacement. En effet, les fenêtres actuelles réduisent l’effet de paroi froide, limitant la condensation (et donc les moisissures) et les déperditions d’énergie. En rénovation, le remplacement d’une fenêtre est une opération qu’un professionnel effectue rapidement.

Côté matériaux, vous avez le choix entre l’aluminium ou le PVC. Si tous possèdent de très bonnes performances thermiques et sont d’un entretien facile, le coût diffère, le PVC étant moins onéreux que l’aluminium. Pour la salle de bain, préférez un modèle oscillo-battant, qui permet d’aérer la pièce et de chasser l’humidité sans avoir à ouvrir complètement la fenêtre. Enfin, côté budget, de nombreux critères entrent en jeu : dimension, type de vitrage, matériau, accessoires… Il est donc conseillé de faire établir un devis auprès d’un professionnel.

Vous souhaitez rénover votre salle de bain ?

  • Je trouve
    mon artisan
  • Je trouve
    mon architecte
  • Je trouve
    mon coach travaux